ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : une solution miracle émerge pour sortir de l’impasse Mediapro
Emmanuel Macron et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CRISE

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : une solution miracle émerge pour sortir de l’impasse Mediapro

Le président de l'ASSE Bernard Caiazzo propose un plan Marshall pour que les clubs français limitent la casse après le désengagement de Mediapro.

Dans Le Figaro, Bernard Caiazzo, le président du conseil de surveillance de l'ASSE, fait le point sur la crise des droits TV qui inquiète au plus haut point les clubs de L1 après le retrait de Mediapro. « C’est un peu facile de dire qu’on a été trop gourmands, estime-t-il. Aujourd’hui, on peut tourner le problème dans tous les sens, l’Europe du foot prend le Covid et ses impacts en pleine face, quand nous, en France, on nous a ajouté l’arrêt du championnat la saison dernière, et du diffuseur principal. Tous les clubs italiens, anglais ou espagnols peinent énormément financièrement à des degrés divers avec des comptes dans le rouge. Avec plus de 90 % des clubs européens en déficit, il est important de prendre un peu de distance et d’éviter les conclusions hâtives. »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Caiazzo : « Une situation d'extrême gravité »

Caiazzo en appelle donc au gouvernement, à qui il suggère de mettre un peu la main à la poche... « Un chiffre circule ces derniers jours pour des droits TV à hauteur de 740 M€ avec des bonus en fonction de la hausse d’abonnés, soit une baisse substantielle de plus de 30 % ? Tout cela n’est que fiction et, aujourd’hui, personne n’est en mesure d’affirmer ce qu’il va se passer. Le football sans spectateur, c’est comme aller en vacances avec quinze jours de pluie. Il faut un plan Marshall du foot en changeant certaines lois sur la durée des droits TV, les appels d’offres. Mais l’argent ne fait pas tout, le devoir d’un gouvernement, c’est aussi d’être capable de modifier son arsenal législatif pour aider un secteur en difficulté. Par exemple, mettre une loi contre le piratage qui soit plus sécurisante pour les diffuseurs. C’est le cumul des problèmes qui peut tuer notre football professionnel français. Nous sommes dans une situation d’extrême gravité, c’est une évidence. »