ASSE : Ignacio Ramirez a hérité d'un maillot lourd à porter
Ignacio RamirezCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
POIDS DU NEUF

ASSE : Ignacio Ramirez a hérité d'un maillot lourd à porter

Arrivé cet été à l'ASSE, Ignacio Ramirez a hérité du "n°9" laissé libre par Charles Abi, prêté à Guingamp. Un poids lourd à porter pour l'Uruguayen...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Mathieu Debuchy

Affublé du numéro 9 à l'ASSE, Ignacio Ramirez débarque dans le Forez avec une lourde responsabilité sur les épaules. Conservateur du Musée des Verts, Philippe Gastal a listé pour le site EVECT, la liste des « 9 » marquant de Saint-Etienne et il y avait du beau monde en plus de l'emblématique Hervé Revelli.

Ramirez, un profil à la Wohlfarth ?

« À Saint-Etienne plusieurs numéro 9 ont marqué le club, pour le premier titre de 57, Eugène N’Jo Léa c’est véritablement le premier avant-centre qui a marqué l’histoire du football stéphanois avec notamment ce titre gagné en 57. Ensuite, il y a eu André Guy principalement pour le titre de 64 qui a précédé Hervé (Revelli). Les deux ans où Hervé est parti, c’est son frère Patrick (Revelli) qui a porté le numéro 9. On a eu Yves Triantafilos également un petit peu. On a eu Laurent Roussey également ensuite. Johnny Rep l’a aussi porté de temps en temps, même s’il portait souvent le 11. Paganelli l’a aussi porté pour quelques matchs. Quand on est descendu en Ligue 2 en 84, il a eu Roger Milla, un avant-centre qui a marqué le club. Tony Kurbos l’a porté également dans ces années-là. Dans les années qui ont suivi la montée, nous avons eu également Patrice Garande avec la doublette avec Tibeuf qui a fait les beaux jours de Saint-Étienne. Au début des années 90 il y a eu Wohlfarth, qui était vraiment le neuf à l’ancienne, un peu comme Ramirez si j’ai bien compris, un attaquant de surface. À l’époque où on était en grande difficulté, il y a eu Didier Thimothée », se remémore la mémoire vivante de l'ASSE.

Ignacio Ramirez pourrait difficilement faire pire que ses prédécesseurs puisque depuis Brandao en 2013-14, aucun « 9 » stéphanois n'a réellement brillé sur la durée, que ce soit Mevlut Erding, Nolan Roux, Loïs Diony ou dernièrement Charles Abi...

Ignacio Ramirez succède à de grands noms

Si, avant les années 2000, le numéro 9 de l'ASSE a souvent été porté par des renards des surfaces, la dynamique s'est inversée ces dernières saisons. Depuis Brandao en 2013-14, rares sont les avant-centres à avoir laissé trace chez les Verts...