David Blitzer (à gauche)
David Blitzer (à gauche)Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
RACHAT

ASSE - INFO BUT ! : David Blitzer ne donnera pas suite, le dossier de la vente s'enlise chez les Verts

Trois mois après la relégation en L2 et malgré le communiqué du club publié dans la foulée de la défaite face à Auxerre laissant entendre que le duo d'actionnaires allait céder ses parts à l'Américain David Blitzer, la vente de l'ASSE est toujours en stand by...

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Il y a un an et demi, Gaël Perdriau, le Maire de Saint-Etienne, avait accordé un entretien dans nos colonnes où il avait demandé à Bernard Caiazzo et Roland Romeyer de sortir du silence et de clarifier leur position vis à vis de l'ASSE, afin de savoir si oui ou non le club était encore à vendre, deux ans après l'échec des négociations avec les Américains de Peak 6. Le message n'avait pas vraiment plu en interne mais les deux actionnaires principaux de l'ASSE avaient rompu le silence et officialisé leur volonté de vendre, faisant ensuite appel au cabinet KPMG pour piloter le dossier. Mais un an et demi plus tard, les deux hommes sont toujours là. Et cela ne plait visiblement pas à Perdriau.

Blitzer pourrait investir à Lens

« En politique comme dans le sport, il faut dire ce que l'on fait et faire ce que l'on dit. Ils disent qu'ils vont vendre le club, qu'ils le fassent ! », a en effet glissé l'élu récemment dans un article du Parisien consacré au club forézien. Supporter des Verts, Perdriau, qui était présent à Saumur pour assister au dernier match de préparation de l'ASSE contre Angers (1-4), puis à Dijon (1-2) pour la première journée de L2, place donc ainsi à nouveau le duo Romeyer-Caiazzo face à ses responsabilités. Et face à ses engagements, puisqu'au soir de la relégation en L2, les deux hommes avaient publié un communiqué laissant clairement entendre qu'ils allaient partir et que l'ASSE allait entrer dans une nouvelle ère « d'ici quelque temps »... Il était alors question d'une vente au milliardaire américain David Blitzer, entré en négociations exclusives. Selon nos sources, les discussions n'auraient toutefois jamais été assez poussées pour qu'une vente soit sur le point d'être actée, et le communiqué publié à la demande de Caiazzo et Romeyer n'avait qu'un seul but : calmer les supporters en colère. Trois mois plus tard, Blitzer a disparu, sans laisser d'adresse, après avoir proposé seulement 5 M€ à chacun des deux actionnaires pour céder leurs parts, eux qui avaient refusé 10 M€ quelques mois plus tôt à Olivier Markarian. La plus grosse proposition de rachat reçue à ce jour. Blitzer n'aurait pas du tout apprécié que son étude des comptes révèlent des informations différentes de celles données par la data room. D'où son offre (orale) au rabais avant de tourner les talons... Selon nos informations, l'Américain est en négociations avec le président du RC Lens, Joseph Oughourlian, pour intégrer le club nordiste, et les discussions avancent dans le bon sens. Bilan des opérations côté ASSE : aujourd'hui, la vente du club reste en stand by. Et quand bien même deux projets, dont l'un émanerait du Canadien John Chayka, sont évoqués, elle serait même au point mort.

Pour résumer

Trois mois après la relégation en L2 et malgré le communiqué du club publié dans la foulée de la défaite face à Auxerre laissant entendre que le duo d'actionnaires allait céder ses parts à l'Américain David Blitzer, la vente de l'ASSE est toujours en stand by...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.