ASSE : Khazri, en Vert et contre tous !
Wahbi KhazriCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
EXEMPLE A SUIVRE...

ASSE : Khazri, en Vert et contre tous !

Sur le terrain mais aussi en dehors, Wahbi Khazri assume ses responsabilités alors que l'ASSE s'enfonce dans la crise. Sans faire des miracles, ni des émules...

Zapping But! Football Club ASSE : Adao Carvalho, troisième actionnaire des Verts, brise le silence

En conférence de presse avant ASSE-Nice (0-3), Wahbi Khazri était venu prôner l'union sacrée devant les médias. « On a le public avec nous, mais pas pour très longtemps si on continue comme ça car les supporters attendent des résultats »... Des supporters que le Tunisien étaient venus calmer au coup de sifflet final, après la défaite contre Bordeaux (1-2), au pied du kop nord, suivi par Ryad Boudebouz et l'ensemble de l'équipe.

Une équipe dont Khazri a loué la solidarité et l'état d'esprit avant d'affronter les Aiglons. « Tout le monde travaille, a-t-il soutenu. Je n'ai vu personne baisser les bras ou tricher. On a trois points mais je pense qu'on est sur la bonne voie. On est capable de faire beaucoup mieux. Nous ne sommes pas loin de la vérité ». Un Khazri positif, donc, et bien décidé à inverser la tendance contre Nice. Hélas, ce fut peine perdue...

« Je ne me prends pas la tête »

Car samedi dernier, il y avait bien trop d'écart entre les Verts et les Niçois, nettement supérieurs dans tous les domaines. Une 5e défaite consécutive synonyme de 20e place au classement, malgré les efforts de Khazri, meilleur Vert de la rencontre. Et de loin. Le Tunisien a été quasiment dans tous les (rares) bons coups de son équipe, avec notamment cette talonnade inspirée pour Adil Aouchiche, vendangée par le Titi parisien (68e), juste avant sa sortie. Une sortie sous les applaudissements du Chaudron, du kop nord en particulier, où Khazri s'en à nouveau rendu, précédant encore ses coéquipiers pour aller discuter avec les Magic Fans, puis avec les Green Angels, côté sud.

Il fallait bien ça pour calmer une colère de plus en plus forte. Et il faudra encore un bon Khazri, et un Khazri mieux accompagné, surtout, pour aider l'ASSE à se redresser, dès dimanche contre Lyon. « Je ne me prends pas la tête, avait-il glissé avant Nice. J'enchaîne les matches. J'essaie de bien faire mon boulot ». C'est effectivement le cas. Irréprochable, l'ancien bastiais donne tout. Il joue à son niveau et fait tout pour tirer l'équipe vers le haut, pour l'aider à sortir de cette très mauvaise passe. Si d'autres pouvaient en prendre de la graine...

Pour résumer

Il faudra un Khazri mieux accompagné pour aider l'ASSE à se redresser, dès dimanche contre Lyon. « Je ne me prends pas la tête, avait-il glissé avant Nice. J'enchaîne les matches. J'essaie de bien faire mon boulot ». C'est effectivement le cas. Irréprochable, l'ancien bastiais donne tout. Il joue à son niveau et fait tout pour tirer l'équipe vers le haut, pour l'aider à sortir de cette très mauvaise passe. Si d'autres pouvaient en prendre de la graine...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS