ASSE : Khazri, un penalty qui change tout ?
Wahbi Khazri, buteur contre LilleCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE : Khazri, un penalty qui change tout ?

Pour sa deuxième titularisation cette saison, Wahbi Khazri a ouvert le score sur pénalty face à Lille (1-1). S'il n'avait pas 90 minutes dans les jambes, il a montré à Claude Puel qu'il pouvait bel et bien compter sur lui.

Sur un pénalty qu'il avait lui-même provoqué Wahbi Khazri a permis à l'ASSE d'ouvrir le score contre Lille. C'est sur un long ballon dans la profondeur, au duel avec Domagoj Bradaric, que l'attaquant stéphanois a poussé le Croate à la faute. Un penalty contesté par Christophe Galtier et les Lillois, que Khazri s'est chargé de transformer, d'une frappe sur la droite de Mike Maignan, parti du bon côté et tout proche de détourner le ballon.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Il a mis fin à dix mois de disette

Il fallait remonter au 25 janvier dernier pour retrouver la trace d'un but de Khazri en Ligue 1. C'était la saison passée, lors de la 21e journée face à Nîmes (2-1). L'ancien bastiais avait alors inscrit un doublé, en marquant notamment le deuxième but sur pénalty. Le meilleur buteur des Verts (13 buts inscrits) lors de la saison 2018-2019 avait terminé 2019-2020 avec seulemennt 3 buts à son compteur (en 16 matches joués). Un rendement jugé insuffisant par Claude Puel, qui avait placé le n°10 sur la liste des transferts cet été, désireux de se séparer du plus gros salaire du club. Écarte du groupe en début de saison, Khazri avait été réintégré juste avant la clôture du Mercato, fin septembre, pour le déplacement à Lens (0-2), où il avait pris un carton rouge, seulement 18 minutes après son entrée en jeu. Un retour raté, donc, et en beauté !

Le Tunisien avait ensuite joué toute la seconde mi-temps à Metz (0-2), avant d'être titularisé pour la première fois de la saison contre Montpellier (0-1). Il était aussi entré un quart d'heure lors du derby à Lyon (1-2). Sans trouver le chemin des filets, jusqu'ici, ni vraiment convaincre. Mais contre Lille, Khazri a pleinement justifié la confiance retrouvée de Puel. Inspiré dans ses prises de balle et ses appels, il s'est très vite illustré sur un centre vicieux (4e). Gênant la défense lilloise par ses déplacements, il s'est signalé après son penalty par une belle ouverture vers Romain Hamouma (44e). Vite émoussé en seconde période, avant son remplacement par Arnaud Nordin à l'heure de jeu, Khazri a semblé encore un peu juste physiquement, ce qui n'a rien d'anormal compte tenu de son faible temps de jeu.

Boudebouz et lui seraient toujours en stand by

Un temps de jeu qui pourrait s'améliorer d'ici la fin de l'année après sa bonne prestation, ce qui pourrait également être le cas pour un autre ancien banni, Ryad Boudebouz. Entré en jeu (74e) à la place d'Hamouma, l'Algérien a été précieux en fin de rencontre, lui qui avait déjà laissé entrevoir des choses intéressantes, malgré la défaite, à Brest (1-4), pour son retour. Pour autant, les deux anciens coéquipiers à Bastia n'entreraient pas pour autant dans les plans de leur coach, si ce n'est à court terme. Selon L'Equipe, tous deux devraient en effet à nouveau être placés sur la liste des transferts en janvier. Le mois de décembre leur permettra-t-il d'inverser la tendance ?