ASSE - L'analyse de Laurent Hess :
Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
AU REVOIR LOLO

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : "Batlles paye ses erreurs, et l'incompétence des autres"

Laurent Batlles n'est plus l'entraîneur de l'ASSE. Mais il ne paye pas que ses propres erreurs...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Exit Laurent Batlles. Jean-François Soucasse est venu annoncer aux journalistes encore présents à Geoffroy-Guichard à plus de Minuit hier soir que l'ancien troyen était débarqué et que le board n'avait encore noué aucun contact pour le remplacer. Comme annoncé, Batlles n'a pas survécu à la 5e défaite consécutive de son équipe, contre Guingamp (1-3). Une équipe qui ne répondait plus, complètement amorphe, sans âme ni caractère. Avec une copie pareille, le couperet devait tomber, fatalement, le board estimant qu'il allait droit dans le mur en laissant les choses en l'état.

Il a mal recruté, mais était-ce à lui de la faire ?

De toute évidence, Batlles paye de nombreux mauvais choix. L'année dernière déjà, il avait failli passer à la trappe, Roland Romeyer lui reprochant à la fois ses résultats catastrophiques, son système de jeu inadapté et ses choix de recrutement. Depuis son arrivée, Batlles a été à l'origine de nombreux flops : Giraudon, Namri, Chambost, Lobry notamment. Cet été il avait insisté pour recruter Tardieu, très décevant ces dernières semaines. Mais Batlles, qui ne s'est pas bien entouré dans son staff, avec en particulier un niveau athlétique de l'équipe qui interpelle depuis le remplacement du préparateur physique Sébastien Sangnier par Benjamin Guy, ne saurait endosser à lui seul la responsabilité des déboires de l'ASSE, un club qui navigue à vue depuis de nombreuses années sous fonds de vrai-fausse vente, sans direction sportive forte, qui vend ses meilleurs jeunes de plus en plus tôt pour éponger ses dettes et enchaîne les recrutements foireux. A la tête de la cellule de recrutement, Loïc Perrin n'a pas l'expérience du poste, ni les réseaux, et Batlles en a pâti, en s'en remettant à ses propres réseaux, par défaut. Le tout étant chapeauté par un Jean-François Soucasse qui avait été à l'origine du remplacement de Claude Puel par Pascal Dupraz, et d'une campagne de recrutement calamiteuse menée avec Perrin il y a deux ans lorsqu'il avait fallu sauver le club de la relégation en L2 (arrivées de Mangala, Bernardoni, Thioub, Crivelli, Sako, etc...). Un Soucasse placardisé depuis plus d'un an par Romeyer et qui ne doit sa présence qu'à un parachute doré que la direction n'a pas envie de lui verser. C'est avec ce contexte que Batlles a dû composer. En fin de contrat en juin, il termine son expérience un peu plus tôt sur un échec cuisant, lui qui est un vrai amoureux du club, qui est toujours resté vivre dans la région avec sa famille. En parfait fusible, il en ressort déçu bien évidemment, et usé. Mais certainement libéré, aussi...

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Laurent Batlles n'est plus l'entraîneur de l'ASSE. Mais il ne paye pas que ses propres erreurs... En fin de contrat en juin, il termine son expérience sur un échec cuisant, lui qui est un vrai amoureux du club, qui est toujours resté vivre dans la région avec sa famille. Il en ressort usé, déçu bien évidemment. Mais certainement libéré, aussi.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.