Ryad Boudebouz
Ryad BoudebouzCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Boudebouz ne pourra pas gagner des matches tout seul ! »

Malgré l'ouverture du score de Ryad Boudebouz, encore très bon hier, l'ASSE a concédé une 6e défaite de suite en L1 face à des Lensois renversants...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

4e meilleure équipe à à domicile cette saison, le RC Lens n'a que le 13e bilan à l'extérieur où les Sang et Or avaient concédé cinq défaites (à Montpellier, Lyon, Brest, Nantes, Nice) et un match nul (à Clermont) lors de leurs six derniers déplacements. Mais cela ne les a pas empêchés de s'imposer à Geoffroy-Guichard, hier, face à des Verts qui restent désormais sur six défaites consécutives en L1. Pourtant, « l'ASSE méritait sa victoire », a dit Seko Fofana, peu après avoir offert une victoire renversante au RCL, d'une frappe splendide à la dernière seconde.

Dupraz veut positiver, il y croit...

Diminuée par la CAN, le Covid et les blessures, l'ASSE s'est présentée sans Khazri, Bouanga, Moukoudi, Sow, Neyou, Trauco, Sako et Nordin. Mais avec le jeune Bakayoko en défense, un Thioub en manque flagrant de condition physique, et un Boudebouz aligné en « faux n°9 », les Verts ont fait mieux que se défendre. L'ouverture du score de Boudebouz, avec la complicité de Leca, a récompensé leur bonne entame et Gourna a eu une balle de 2-0, peu après l'heure de jeu, sur un caviar de Boudebouz, omniprésent. Mais le jeune milieu a raté le cadre et dans la foulée, Sotoca a égalisé, avant que Fofana n'enfile son costume d'assassin. Un scénario cruel. Les Lensois auront été bien récompensés au vu de leur petite prestation. Quant aux Verts, malgré leur bon match, salué par un Dupraz qui a encore affirmé son intime conviction que l'ASSE se maintiendrait en L1, cette nouvelle défaite n'arrange forcément en rien leurs affaires. « Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir », a lancé Dupraz. Mais il faudra sans doute de vrais renforts, et pas des recrues en manque de condition (Thioub, Sako), ou carrément hors de forme (Gnagnon), pour que l'ASSE évite le désastre tant redouté par tout un peuple. Après le départ de Claude Puel, Dupraz a ramené un peu de sourire, et deux victoires en Coupe de France face à des équipes de N2, mais l'encéphalogramme est toujours aussi plat en championnat où l'ASSE reste solidement accrochée à sa place de lanterne rouge.

… mais sans vrais renforts, comment pourra-t-il sauver les Verts ?

Une 20e place sommes toutes assez logique vu la gestion catastrophique du club, sans le sou malgré deux emprunts et la vente pour plus de 100 M€ de ses meilleurs joueurs depuis trois ans (Selnaes, Cabella, Saliba, Fofana), torpillé par le passage de Puel et le départ de ses cadres (Perrin, M'Vila, Debuchy, etc...). Une 20e place que les Verts, ou ce qu'il en reste, seront encore assurés d'occuper après le derby de vendredi prochain à Lyon, quel que soit le résultat de la rencontre et ceux des matches de demain. Pour réussir son pari, Dupraz part vraiment de loin. Même s'il peut compter sur un Boudebouz dont on se demande chaque match un peu plus comment il a pu être si longtemps snobé par Puel...

Pour résumer

Malgré l'ouverture du score de Ryad Boudebouz, encore très bon hier, l'ASSE a concédé une 6e défaite de suite en L1 face à des Lensois renversants... Un nouveau revers qui confirme le besoin urgent de renforts, pour la lanterne rouge.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.