ASSE - L'analyse de Laurent Hess :
Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
Il attend beaucoup du Mercato...

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : "Dall'Oglio a déjà responsabilisé tout son monde, y compris Perrin"

L'ASSE se déplaçait ce samedi à Bordeaux pour la première d'Olivier Dall'Oglio sur le banc. Un match de gala, devant 35 000 spectateurs, qui a vu les Verts ramener un point, au forceps, grâce notamment à un très bon Gautier Larsonneur. Avant qu'"ODO" n'évoque le Mercato...

Zapping But! Football Club ASSE : vous attendez quoi messieurs les dirigeants ?

Sans un impeccable Gautier Larsonneur, combien l'ASSE aurait-elle encaissé de buts samedi à Bordeaux ? Dernier rempart d'une équipe copieusement dominée, le Breton a été décisif pour la première sur le banc stéphanois de son ancien coach brestois Olivier Dall'Oglio. Léo Pétrot, Dylan Batubinsika et Dylan Chambost ont eux aussi réalisé trois sauvetages, alors que l'ASSE a peiné à se créer des occasions. Et comme l'arbitre n'a pas vu une main de Lamine Fomba qui aurait pu entraîner un penalty, on peut estimer que l'ASSE s'en est tirée à bon compte en ramenant un point de Gironde, dans une partie où elle a eu du mal à franchir la zone médiane.

Il attend au moins trois renforts en janvier

Pour sa première, Dall'Oglio avait choisi d'assurer ses arrières, avec un 4-1-4-1 dans lequel Thomas Monconduit retrouvait une place de titulaire en l'absence de Florian Tardieu, suspendu. Pas sûr que l'ancien amiénois ait marqué des points, lui qui fait partie des joueurs dont le board souhaite se séparer en janvier. Le jeune Mathis Amougou devrait être intégré après la trêve, Ibrahima Wadji devrait enfin revenir de blessure, et il y a de fortes chances que l'équipe présente un tout autre visage lors de la deuxième partie de saison puisque Dall'Oglio a expliqué à Bordeaux que le club tablait sur trois ou quatre recrues au Mercato. L'Alésien a même donné les profils, avec en priorités un attaquant de profondeur, un latéral et un ailier. Au moins, ses attentes sont claires et la cellule de recrutement pilotée par Loïc Perrin est placée face à ses responsabilités. Tout un peuple espère qu'elle aura autant le nez creux que lorsqu'elle est allée chercher Larsonneur à Valenciennes l'hiver dernier, le gardien faisant vraiment figure d'exception parmi les innombrables flops recrutés depuis que le fameux triumvirat Soucasse-Rustem-Perrin a été installé à la tête du club par Roland Romeyer à l'été 2021. L'ASSE venait alors de terminer 11e de L1. Elle pointe aujourd'hui dans le ventre mou de la L2 malgré le 2e budget, et devra battre Bastia mardi pour valider le point arraché à Bordeaux, pour entretenir l'espoir malgré son retard, sa vilaine série (5 défaites et 1 nul lors des six dernières journées) et des carences qui ont encore sauté aux yeux en Gironde. De toute évidence Dall'Oglio a du pain sur la planche pour redresser le navire. Il n'y arrivera que s'il est un peu mieux aidé que son prédécesseur, Laurent Batlles, et plus inspiré, aussi.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L'ASSE se déplaçait ce samedi à Bordeaux pour la première d'Olivier Dall'Oglio sur le banc. Un match de gala, devant 35 000 spectateurs, qui a vu les Verts ramener un point, au forceps, grâce notamment à un très bon Gautier Larsonneur. Avant qu'"ODO" n'évoque le Mercato...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.