ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts de plus en plus pâles ! »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
OPINION

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts de plus en plus pâles ! »

L'ASSE a préparé son derby à Lyon, dimanche prochain, en s'inclinant face à Montpellier (0-1). Une 5e défaite consécutive qui en dit long sur ses lacunes du moment, de plus en plus inquiétantes...

« Je ne suis pas inquiet » : voilà ce qu'a dit Yvan Neyou hier après la défaite de l'ASSE contre Montpellier. Inquiet, tout un peuple l'est, pourtant, vu le niveau affiché par les Verts depuis maintenant deux mois et leur série de cinq défaites de rang. Contre Montpellier, qui restait sur un lourd revers à domicile face à Reims (0-4) et qui se présentait sans plusieurs joueurs importants (Hilton, Savanier, Omlin, Souquet, Le Tallec), Claude Puel a encore changé de système de jeu, pour la troisième fois lors des trois derniers matches, en optant cette fois pour un milieu renforcé. Un 4-3-3 qui n'a pas empêché Montpellier de dominer les débats dans l'entrejeu et d'ouvrir rapidement le score par Mavididi, auteur d'une belle frappe enveloppée suite à un mauvais renvoi de Kolodziejczak.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Aucun tir cadré lors des deux derniers matches !

On jouait depuis un quart d'heure et l'ASSE, soporifique au possible, n'allait pas adresser par la suite le moindre tir cadré de toute la rencontre. Cela avait déjà été le cas à Metz (0-2), une semaine plus tôt. Une équipe qui fait des cadeaux en début de match et qui donne l'impression de pouvoir jouer des heures sans marquer : voilà ce à quoi ressemble aujourd'hui l'ASSE. On se doutait que les Verts perdraient gros en transférant Wesley Fofana à Leicester lors des dernières heures du Mercato, mais de là à prévoir qu'ils basculeraient si vite du rêve au cauchemar... Les vents sont contraires avec les blessures, les méformes, et à la tête de ce navire qui coule à pic, Claude Puel apparaît de plus en plus sans solution. Contre Montpellier, le manager stéphanois a surpris en faisant débuter Benkhedim et Khazri aux côtés d'Hamouma. Sans succès. Aouchiche, Bouanga et Abi sont entrés en jeu. Sans rien changer à l'issue de la rencontre. Une rencontre au cours de laquelle les Verts, en première mi-temps, ont donné l'impression de jouer ensemble pour la première fois, sans cohésion, sans agressivité. Sans rien. Le néant. Le jour et la nuit avec cet allant, cette énergie, cette solidarité qui les caractérisaient lors des trois premières journées de championnat.

De quoi trembler avant d'aller à Lyon

Depuis quelques matches, le même scénario se répète, mais l'équipe semble de plus en plus incapable de réagir après avoir concédé l'ouverture du score. On ne sent ni révolte, ni caractère, et de moins en moins de talent... De quoi trembler avant d'aller à Lyon. « Le derby, c'est le bon moment pour revoir une partie de nos qualités », a dit Puel. Des qualités qui se sont envolées en même temps que Fofana. Et qu'il faudra bien retrouver un jour où l'autre sous peine de descendre encore plus bas.