ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts en nets progrès, mais attention à ne pas casser le jouet »
Mahdi CamaraCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PERSPECTIVES

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts en nets progrès, mais attention à ne pas casser le jouet »

L'ASSE a confirmé ses bonnes dispositions de cette fin de saison en allant chercher un bon point à Lille (0-0) hier soir. Dans le sillage de joueurs que le club forézien serait bien inspiré de conserver cet été...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

La saison a été longue et éprouvante pour l'ASSE mais on regretterait presque qu'elle se termine avec ce que montre l'équipe de Claude Puel ces dernières semaines. Séduisants à Montpellier (2-1) et face à Marseille (1-0), les Verts ont encore fait plaisir à leurs supporters hier soir à Lille (0-0), d'où ils ont ramené un nul logique. Conquérants, agressifs, Mathieu Debuchy et ses coéquipiers ont dominé le premier acte, sans vraiment inquiéter Mike Maignan, avant de s'en remettre à un Etienne Green à nouveau décisif en fin de match, quand le LOSC, longtemps éteint, s'est enfin décidé à appuyer sur l'accélérateur.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Green a gagné sa place, et il n'est pas le seul jeune dans ce cas

Alors que son équipe était réduite à dix dans les dix dernières minutes, Charles Abi s'étant claqué après les cinq changements autorisés, Green a notamment dévié sur son poteau, d'une manchette, un coup franc en coin de Yazici. Et l'autre sauvetage de la soirée a été pour Saidou Sow, sur sa ligne, face à Yilmaz. En l'absence du duo Moukoudi-Cissé, le jeune défenseur guinéen a marqué des points dans le Nord, Puel ayant d'ailleurs salué sa prestation, aux côtés d'un Timothée Kolodziejczak enfin retrouvé. Comme Green et Sow, Yvan Neyou et Mahdi Camara, dominateurs au milieu, ont montré qu'ils étaient vraiment de belles trouvailles et des maillons de plus en plus forts, au sein d'une ASSE en nets progrès. Enfin en place tactiquement, dans le 4-4-2 désormais immuable de Puel, les Verts, sans pression ni complexes hier, ont épaté José Fonte, élogieux au micro de Canal + après la rencontre.

Des cadres à conserver, mais...

Pour le titre de champion, Lille devra gagner sa finale dimanche à Angers. Avant d'accueillir Dijon, l'ASSE, elle, espère terminer 10e, devant Metz, qui ne la devance qu'au goal average avant de recevoir Marseille. Mais les regards sont déjà tournés vers l'avenir, vers la saison prochaine. Et pas seulement avec la possible vente du club. Le Mercato est déjà dans tous les esprits et alors que Puel a dit et répété qu'il ne pourra pas être acteur cet été, le sort réservé à Mathieu Debuchy et Romain Hamouma reste flou. En fin de contrat, les deux « vétérans » ne savent toujours pas si le manager général souhaite ou non les conserver. Tous deux ont pourtant rendu de précieux services au sein d'une équipe qui se sera relevée grâce à l'apport, aussi, de Wahbi Khazri et de Miguel Trauco, un temps écartés, et au réveil de Denis Bouanga, enfin aligné ces dernières semaines dans son rôle préféré d'ailier gauche. Une ossature se dégage et les résultats suivent. Mais l'équilibre reste précaire et il ne s'agirait pas de s'affaiblir en laissant partir trop de forces vives, surtout s'il n'y a pas assez de moyens pour se renforcer...

Pour résumer

L'ASSE finit bien sa saison. Mais son été pourrait être celui de tous les dangers.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS