ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts sous tension avant le derby »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CRISE

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Des Verts sous tension avant le derby »

Décimés par le Covid, les Verts ont perdu hier à Strasbourg (0-1), sans démériter. Secouée par le départ de Xavier Thuilot, le fiasco Mostafa Mohamed, c'est une ASSE au bord de la crise qui s'apprête à recevoir Lyon alors que la colère gronde chez les supporters...

Hormis le match nul contre Paris (1-1), plutôt prometteur, le début d'année 2021 est davantage occupé par les coulisses et les affronts que par les bons résultats à l'ASSE. En l'espace de trois semaines, il y a eu le prêt de William Saliba à Nice, le licenciement de Stéphane Ruffier, la défaite à Reims (1-3), le départ de Xavier Thuilot remplacé par Jean-François Soucasse, sans parler de l'arrivée d'Islam Slimani à Lyon. Mais aussi, ces derniers jours, le rocambolesque feuilleton Mostafa Mohamed et cette interview surréaliste de Roland Romeyer à la TV égyptienne qui a provoqué la colère du Zamalek et l'arrêt des négociations. La colère des supporters stéphanois aussi, avec un communiqué et des banderoles à l'initiative des Green Angels et des Indépendantistes pour demander la démission des présidents.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

L'étau se resserre au classement, la colère gronde chez les supporters

Et le Covid a aussi fait des siennes. Revenu du Mexique où il était allé voir sa petite amie pendant les vacances, Timothée Kolodziejczak a été le premier cas positif. Puis Denis Bouanga. Puis Zaydou Youssouf et Charles Abi. Et au total, 10 joueurs et 8 membres du staff, dont Claude Puel, ont été testés positifs avant le déplacement à Strasbourg. C'est donc un effectif et un staff décimé avec Laurent Huard, le préparateur physique Sébastien Sangnier et l'entraîneur des jeunes gardiens Jean-François Bedenik, que la délégation stéphanoise s'est envolée vers l'Alsace samedi. Avec Jessy Moulin pour seul gardien, les jeunes Bajic et Green étant malades et la recrue Boubacar Fall n'étant pas qualifié. De nouveaux tests étaient prévus dimanche matin et il suffisait que l'un d'eux soit positif, chez les joueurs, pour que le match soit annulé, en application au réglément de la LFP. Mais cela n'a pas été le cas et le match a donc eu lieu. Il s'est soldé par une courte défaite (0-1), sur un but de Ludovic Ajorque. Les jeunes pousses vertes ont livré un bon match. L'ASSE aurait même mérité d'ouvrir le score si Ryad Boudebouz n'avait pas expédié son penalty au dessus, en début de partie.

Ce sera un peu le derby des extrêmes

Place au derby à présent, avec la réception du voisin lyonnais, leader déchu de la L1 après sa défaite surprise face au FC Metz (0-1) dimanche soir. Un OL qui va vouloir se racheter dans le Chaudron et reprendre sa marche en avant, même si Paqueta, suspendu, ne sera pas là. Pour ce rendez-vous, Puel devrait enregistrer certains retours. Mais c'est une ASSE en plein doute, 16e de L1, et qui ne compte plus que 4 points d'avance sur le 18e, Nîmes, victorieux à Marseille (2-1), qui s'apprête à retrouver son rival. Une ASSE au bord de l'implosion, du précipice, qui va réintégrer ses blessés, ses malades, son staff, au jour le jour, et qui dans ce contexte ne partira évidemment pas favorite. Mais cela avait été le cas il y a deux mois à Décines où l'OL s'était imposé (2-1) contre le cours du jeu, Denis Bouanga ratant un penalty en fin de rencontre après le doublé de Tino Kadewere. Et comme les Verts ont plutôt été bons contre les gros jusqu'ici, l'espoir reste permis... A Strasbourg, en tout cas, ses jeunes ont montré l'exemple. Certains, que l'on regrettait de ne pas avoir assez vus, ont peut-être même gagné leur place pour dimanche soir...