Pascal Dupraz
Pascal DuprazCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
UN PARTOUT BALLE AU CENTRE

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Et Dupraz recula... »

Grâce à l'ouverture du score de Zaydou Youssouf, l'ASSE était en passe de s'imposer à Auxerre (1-1) lors de son barrage aller, mais elle a encaissé un but en toute fin de match, peu après que Pascal Dupraz ait décidé de repasser à une défense à cinq. Un coaching qui interpelle...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Pascal Dupraz a cette réputation d'être avant tout un bon meneur d'hommes, mais aussi un piètre tacticien. Sans vouloir lui faire injure, son expérience sur le banc des Verts est en train de justifier tout cela... Depuis son arrivée, tactiquement, le Haut-Savoyard s'appuie sur une charnière à trois, contre vents et marées, quel que soit l'adversaire, malgré une piteuse élimination en Coupe de France à Bergerac (0-1) et de lourds revers à Lorient (2-6), à Nice (2-4), contre Marseille (2-4) ou Monaco (1-4).

Mais à Auxerre, en l'absence d'Eliaquim Mangala, suspendu, Dupraz a surpris tout son monde en alignant pour la première fois une défense à quatre, et en faisant d'autres choix forts, avec notamment Wahbi Khazri sur le banc et Enzo Crivelli à sa place, en pointe. Des choix rapidement payants puisque les Verts, conquérants, ont ouvert le score grâce à une jolie frappe enroulée de Zaydou Youssouf. On pensait alors l'ASSE bien partie pour prendre une option avant le match retour, pour l'aborder en ballottage favorable. Mais non, ou si peu...

Le coaching de Furlan a payé, pas le sien

Après avoir mal négocié deux ou trois situations qui auraient pu leur permettre de faire le break, les Verts sont retombés dans leurs travers et Auxerre a égalisé sur la fin avec un but de Gaëtan Perrin, entré en jeu quelques minutes plus tôt, suite à un ballon perdu par Ryad Boudebouz et Yvann Maçon, eux aussi entrés en jeu peu de temps auparavant. On l'aura noté : Jean-Marc Furlan avait changé de système sur la fin, passant en 4-4-2, et Dupraz aussi, en revenant à une défense à cinq suite à l'entrée en jeu de Maçon à la place d'Arnaud Nordin. Un changement qui n'est pas sans poser question. Avec l'entrée de Maçon, Gabriel Silva s'est en effet retrouvé dans l'axe, alors qu'une entrée de Saidou Sow, aurait permis au latéral brésilien de rester sur le côté. De Maçon à Khazri en passant par Boudebouz et Gourna, qui a perdu trois ballons en une minute à son entrée en jeu, les entrants ont tous été décevants. Mais c'est surtout ce changement de système à quelques minutes d'une rencontre que l'ASSE avait assez bien en main qui interpelle. Car les faits sont là, tout le monde a pu le constater, le déplorer : ce choix a complètement désorganisé l'équipe, et conduit à l'égalisation de Perrin. "On prend un but qu'on ne doit pas prendre. Je pense que nous étions trop bas sur le terrain", a d'ailleurs commenté Mahdi Camara... Au final, un partout balle au centre, donc.

Tout se jouera dimanche, à Geoffroy-Guichard. Mais les Verts n'auront pas rassuré à l'Abbé Deschamps, à commencer par leur coach. Mangala de retour de suspension, on se demande déjà si Dupraz va commencer à quatre ou à cinq,  voire même s'il ne jouera pas le 0-0, un score qui qualifierait l'ASSE... Mais on se dit aussi que Romain Hamouma, laissé sur le banc à l'Abbé Deschamps après avoir sauvé l'équipe à Nantes (1-1), devrait bien fouler la pelouse du Chaudron, cette fois, tôt ou tard. On se rassure comme on peut... et on se prépare à serrer les fesses, jusqu'au bout.

Pour résumer

Grâce à l'ouverture du score de Zaydou Youssouf, l'ASSE était en passe de s'imposer à Auxerre (1-1) lors de son barrage aller, mais elle a encaissé un but en toute fin de match, peu après que Pascal Dupraz ait décidé de repasser à une défense à cinq. Un coaching qui interpelle...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.