ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Hamouma régale, les Verts bien lancés »
HamoumaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Hamouma régale, les Verts bien lancés »

Grâce à un doublé de Romain Hamouma, l'ASSE a remporté son premier match de la saison dimanche contre Lorient (2-0). Le talent de l'ancien caennais a fait la différence.

Avec le report du match à Marseille, l'ASSE avait dû attendre neuf jours de plus avant de retrouver la compétition. Et pour son retour à Geoffroy-Guichard, elle ne s'est pas ratée. Contre Lorient, les Verts ont remporté leur premier match de la saison avec la manière. Le grand bonhomme de la rencontre se nomme Romain Hamouma, auteur d'un doublé. L'ancien caennais, aligné en pointe, a inscrit un but par mi-temps, sur deux services d'Arnaud Nordin. Un premier but d'une frappe enroulée du gauche, le second d'une frappe enroulée du droit : Hamouma a montré la voie, concrétisant la domination d'une équipe stéphanoise qui a séduit dans le jeu.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Nordin, Moulin et Neyou se sont aussi mis en évidence

Bien en place dans son 4-2-3-1, conquérante, solide, l'ASSE a concédé peu d'occasions à des Merlus qui sont, eux, un peu passés à côté de leur match après une bonne entame. « On s'est fait punir sur les points forts des Stéphanois, leurs transitions, a commenté Christophe Pélissier. On prend un premier but sur un corner et un deuxième sur une perte de balle. C'est notre premier déplacement mais il va falloir vite apprendre. Aucun de nos attaquants ne connait la L1. Ils s'aperçoivent qu'il va falloir monter d'un cran. »

Côté stéphanois, Nordin aura justifié la confiance de Claude Puel en délivrant deux passes décisives, la première sur une longue relance à la main de Jessy Moulin, inspiré sur le coup. Si le successeur de Stéphane Ruffier a eu peu de travail, c'est que le collectif a répondu présent, tout le monde étant concerné à la récupération du ballon, comme l'a souligné Puel. Au sein d'un milieu de terrain juvénile, Adil Aouchiche a affiché quelques belles promesses tout en se montrant encore tendre, et Mahdi Camara a gratté beaucoup de ballons. Mais c'est Yvan Neyou qui a laissé la meilleure impression. Dans la lignée de son entrée en jeu en finale de Coupe de France contre Paris (0-1), le Camerounais, au four et au moulin, a énormément apporté, que ce soit offensivement ou défensivement, avec une qualité technique souvent bluffante. Une belle trouvaille, assurément.

Herbin aurait apprécié

Cette victoire permet aux Verts de prendre confiance en eux et le calendrier va leur permettre de souffler à nouveau avant d'accueillir Strasbourg le samedi 12 septembre. Ils en ont besoin puisque nombre d'entre eux ont fini avec des crampes contre Lorient, à commencer par Hamouma. Surtout qu'avec Strasbourg, Marseille et Nantes, une série de trois matches en une semaine les attend. D'ici là, quelques mouvements sont espérés au Mercato, où Puel attend toujours un latéral gauche et un avant-centre. Et des départs, aussi, au sein d'un effectif qu'il estime trop fourni, le match contre Lorient et l'état d'esprit affiché par son équipe n'ayant pu que le conforter dans ses choix. Robert Herbin, à qui les Verts ont rendu hommage en portant un brassard noir face aux Merlus, aurait en tout cas aimé cette entame pleine d'envie, de fraîcheur et de talents, à n'en pas douter.