ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Les Verts ont vraiment du souci à se faire »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Les Verts ont vraiment du souci à se faire »

L'ASSE, battue par le RC Lens (2-3) hier dans un stade Geoffroy-Guichard où elle n'a remporté qu'un seul de ses 12 derniers matches, a encore montré un visage inquiétant.

Zapping But! Football Club ASSE : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

L'ASSE n'aime pas les promus. Battu à Lorient (1-2) quelques jours plus tôt, l'équipe de Claude Puel a à nouveau chuté hier face au RC Lens, fringuant 5e de notre pauvre L1. Avec cette défaite, l'ASSE a perdu 6 de ses 7 derniers matches contre des équipes promues. Surtout, elle a confirmé ses difficultés à s'imposer chez elle, à Geoffroy-Guichard, où elle n'a remporté qu'un seul de ses 12 derniers matches. C'était contre Metz (1-0), grâce à un csc de John Boye...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Puel fait l'autruche...

Face aux Sang et Or, les Verts ont encore donné le bâton pour se faire battre, avec d'abord un penalty de Sotoca concédé par Moukoudi suite à une faute sur Kalimuendo, puis un deuxième but de ce même Kalimuendo, très incisif, qui s'était joué de Cissé. A 2-0, les Verts ont réagi sur une tête de Moukoudi suite à un corner d'Aouchiche. Maintenus dans la partie grâce à un face à face remporté par Moulin devant Sotoca, après que Abi et Haidara aient tous deux touché du bois, ils ont eu une balle de 2-2 sur laquelle Cissé, terriblement emprunté tout au long de la rencontre, a raté son coup de tête. Et sur un contre, Da Costa a fait le break pour les Lensois dans le temps additionnel, avant que Bouanga n'inscrive son 5e but de la saison sur un penalty de dernière seconde. « On méritait au moins le nul », a commenté Puel, toujours soucieux de positiver. Au point de saluer « le bon esprit et la qualité de jeu » de son équipe.

Retour à la case départ : 30 points en 28 journées, comme l'an dernier

Pourtant, malgré un bel engagement, le match de l'ASSE a encore été pauvre, malgré les efforts d'Aouchiche, qui s'est vite éteint, et d'Abi, sevré de bons ballons. Il a fallu deux coups de pied arrêtés pour que les Verts marquent. Et défensivement, ils ont laissé énormément d'espaces. Rien de rassurant, donc. Et la lecture du classement ne l'est pas non plus même si les concurrents directs pour le maintien n'ont pas gagné eux non plus. A dix journées de la fin, si Arnaud Nordin estime que «le club n'est pas forcément en danger », alors que Puel a dit que « la sonnette d'alarme a été tirée depuis longtemps », le calendrier n'a rien de rassurant non plus. L'ASSE devra aller à Angers, à Nîmes, à Montpellier, à Paris et à Lille. Elle recevra Monaco, Marseille, Brest, Bordeaux et, pour finir, Dijon. Dijon, qui semble déjà condamné. Mais qui mettrait aujourd'hui sa main à couper que l'ASSE, 16e, laissera derrière elle au moins une autre équipe, et si possible deux, à l'heure du décompte final ?

Le contraste était en tout cas saisissant hier pendant et après le match entre les Verts et les Lensois, où Franck Haise a mis en place un vrai collectif, un cadre dans lequel l'ensemble de ses joueurs s'épanouit. 14 points séparent les deux équipes aujourd'hui au classement. On l'aura noté, l'ASSE compte pour l'heure 30 points après 28 journées. C'était exactement son bilan la saison dernière avant l'arrêt du championnat, sur une peu glorieuse mais salvatrice 17e place. Mais cette année, les Verts ne devront (sans doute) pas compter sur le Covid pour se sauver...