ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Puel peut remercier ses briscards »
Hamouma et DbuchyCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Puel peut remercier ses briscards »

Grâce à des buts d'Hamouma et Debuchy, l'ASSE est allée chercher son maintien en s'imposant à Montpellier (2-1). Elle pourra recevoir l'OM libérée ce week-end...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

 En allant s'imposer sur le terrain d'une équipe de Montpellier amoindrie, rajeunie, et davantage mobilisée par sa demi-finale de Coupe de France contre le PSG, les Verts, qui restaient sur deux défaites à Paris (2-3) et face à Brest (1-2), ont enfin validé leur maintien. Avec 42 points au compteur, ils sont assurés de rester en L1 la saison prochaine. Pourtant, c'est le MHSC qui a ouvert le score hier d'entrée de jeu sur un coup franc de Mollet repris à bout portant par Delort. Mais Hamouma, sur un service de Bouanga, a égalisé dans la foulée et c'est Debuchy qui a signé le but de la victoire en trompant Omlin sur un déboulé de Camara.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Hamouma, Debuchy en buteurs, Khazri et Bouanga en détonateurs

Hamouma et Debuchy qui scellent le maintien des Verts, c'est tout un symbole. A 34 et 35 ans, les deux vétérans n'incarnent pas vraiment le projet jeunes de Puel, et le club ne les a toujours pas prolongés alors que leurs contrats se terminent en juin. Mais leur état d'esprit et leur expérience auront été précieux jusqu'au bout. Avec eux, Wahbi Khazri et Denis Bouanga ont été à leur avantage aussi à Montpellier. Dans un 4-4-2 tourné vers l'attaque, ils ont mené la vie dure à la défense du MHSC. Le Tunisien, avec 6 buts inscrits entre mars et avril, aura été le joueur-clé du maintien des Verts, alors que lui non plus n'incarne pas l'avenir du club. Au contraire de Lucas Gourna et Mahdi Camara, omniprésents à la Mosson et seuls membres de la jeune classe verte à avoir débuté la rencontre avec Arnaud Nordin et Etienne Green.

Gourna et Camara en évidence eux aussi

Au fil des semaines, et après la claque reçue en début d'année lors du derby contre Lyon (0-5), c'est avec une équipe plus expérimentée que l'ASSE aura assuré sa survie. Elle repartira bien en L1 en 2021-22 même si son passage devant la DNCG le mois prochain peut inquiéter, vu son déficit, et que l'avenir reste flou, avec la mise en vente annoncée par le duo Caiazzo-Romeyer et un Mercato où le club forézien « ne sera pas acteur » cet été, a déjà annoncé Puel. Un Puel qui n'a plus qu'un an de contrat et qui a vu son projet de reconstruction sérieusement mis à mal ces derniers mois, entre la vente de Wesley Fofana à la fin de l'été, le départ de son bras droit Xavier Thuilot en janvier, la vraie fausse arrivée de Mostafa Mohamed cet hiver, celle d'Anthony Modeste, etc... La saison des Verts a été longue, décevante, éprouvante. Elle se prolongera avec le Mercato, le rachat et tout ce que cela générera. Mais d'ici là, c'est sans pression que Debuchy et compagnie joueront les arbitres dans la course à l'Europe et au titre, contre Marseille et à Lille, avant de recevoir Dijon lors de la journée. A eux d'en profiter pour montrer qu'ils valent mieux que leur place au classement. C'est ce qu'ils ont fait à Montpellier. 

 

Pour résumer

L'ASSE a assuré l'essentiel cette saison avec son maintien. Merci qui ?

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS