ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Quand Khazri va, tout va ! »
Wahbi Khazri, félicité par Youssouf et TraucoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Quand Khazri va, tout va ! »

Comme lors de son dernier succès à Rennes (2-0), l'ASSE a à nouveau été portée par un très bon Wahbi Khazri hier à Angers (1-0), où le Tunisien, de retour de blessure, a inscrit l'unique but de la rencontre.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur l'adaptation difficile d'Anthony Modeste

« Ça fait du bien ! Ça récompense tout le groupe » : Claude Puel avait (un peu) retrouvé le sourire après la victoire de l'ASSE à Angers (1-0) hier après midi. Une victoire qui donne un peu d'air aux Verts dans le bas du classement. Une victoire logique, obtenue sur un vrai champ de patates, au terme d'un match où Angers, battu pour la 7e fois à domicile, a sans doute livré sa pire prestation de la saison.

Si Loïs Diony a vu son but égalisateur refusé pour un hors jeu, Jessy Moulin n'a pas eu le moindre arrêt à effectuer. Et c'est sur une jolie frappe enroulée de Wahbi Khazri que l'ASSE a fait la différence, au début d'une deuxième mi-temps où les Verts ont bien maîtrisé leur sujet, après une première période tellement pitoyable qu'ellle a été moquée par les commentateurs de Canal +, même si Mickaël Landreau a pris soin d'épargner Puel, louant même son travail...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

En jambes et revanchard, le Tunisien !

Privé de Debuchy (suspendu), Moukoudi, Gourna (malades), Neyou et Hamouma (blessés), Puel, toujours prompt à surprendre, avait opté pour un 3-4-2-1, avec Bouanga en piston droit et le duo Aouchiche-Khazri pour alimenter Abi. Mais des trois joueurs offensifs, seul Khazri aura tiré son épingle du jeu en Anjou, même si Abi a sauvé son match en décalant le Tunisien sur son but. Dans tous les bons coups, Khazri, qui revenait de blessure, a livré un match dans la lignée de celui qu'il avait sorti à Rennes (2-0), avec une nouvelle victoire à la clé. Et des commentaires, après la rencontre, qui ont laissé transparaître son envie et une certaine soif de revanche : « J'essaie d'apporter ce que je sais faire », « Je n'ai jamais été un mauvais joueur », « Il y a des choix qu'il faut respecter »...

Puel, lui, a mis en avant l'état d'esprit de ses troupes : « C'était important de trouver cette cohésion ». Le sprint final a bien débuté pour les Verts mais on attendra quand même confirmation, surtout que vendredi prochain, c'est l'AS Monaco qui débarquera dans le Chaudron, avec des arguments offensifs évidemment supérieurs à ceux du SCO. Il faudra que les Verts affichent la même cohésion, le même sérieux, la même solidarité qu'à Angers pour espérer enchaîner, eux qui n'ont remporté qu'un seul de leurs 12 derniers matches à domicile.