Denis Bouanga
Denis BouangaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Renouveau validé, merci Dupraz et merci Bouanga ! »

En s'imposant contre Metz (1-0), l'ASSE a quitté la zone rouge. Et envoyé des signaux rassurants dans l'optique de son maintien en L1...

Zapping But! Football Club ASSE : Les verts peuvent-ils éviter les barrages ?

« J'attends ce match avec impatience. C'est LE rendez-vous ! J'attends le match référence, celui qui va valider nos progrès »... Pascal Dupraz n'avait pas caché son impatience avant le match contre Metz, une confrontation directe qui s'annonçait très importante pour la suite de la saison. Et ce match, l'ASSE l'a gagné, devant plus de 35 000 spectateurs, meilleure affluence à Geoffroy-Guichard depuis deux ans, dans une belle communion. Denis Bouanga a inscrit l'unique but de la rencontre en début de deuxième mi-temps, en s'arrachant après avoir glissé, sur un centre de Falaye Sacko. Dans tous les bons coups, le Gabonais a confirmé son retour en forme et pris le relais en l'absence de Romain Hamouma et Wahbi Khazri, entré en fin de partie. Si la première mi-temps fut assez morne, la seconde fut quasiment à sens unique.

Bouanga décisif et des recrues qui montent en régime

Même si les Verts se sont fait une grosse frayeur sur la fin avec un penalty annulé par le VAR, leur prestation a confirmé leurs progrès depuis l'arrivée de Pascal Dupraz, qui a déjà pris plus de points en 9 matches que Claude Puel en 18 matches (13 points contre 12)... Sur le terrain comme en dehors, l'impact de l'ancien toulousain est réel, tous les joueurs le disent. « L'état d'esprit a changé. Le groupe s'est remis le cerveau à l'endroit », a notamment confié Bouanga, déjà buteur le week-end précédent chez un leader incontesté encore ébranlé juste avant un rendez-vous crucial. Avec ce succès, l'ASSE n'est plus relégable, et avant d'aller à Lille et de recevoir Troyes, elle a à nouveau donné contre Metz « quelques signaux », comme l'a relevé Dupraz. Dans le jeu, il y a eu du mieux, avec notamment l'apport de Sada Thioub, dans son rôle de piston droit, et même de Falaye Sacko. Si l'on aura noté que c'est en basculant sur une défense à quatre que l'ASSE a trouvé la faille, Dupraz est encore resté fidèle à sa défense à cinq. Il y est même revenu dès l'ouverture du score. Et cela a bien fonctionné puisque l'équipe est restée solide, obtenant au final son premier clean sheet à domicile de la saison, avec un Eliaquim Mangala qui a livré sa meilleure mi-temps depuis son arrivée. Encourageant, donc. Même si l'écart reste serré, à 11 matches de l'arrivée, Dupraz est de moins en moins seul aujourd'hui à avoir la certitude que l'ASSE se maintiendra en L1. Quand on se souvient d'où elle vient, c'est déjà remarquable. Mais c'est loin d'être fini... »

Pour résumer

En s'imposant contre Metz (1-0), l'ASSE a quitté la zone rouge. Et envoyé des signaux rassurants dans l'optique de son maintien en L1. « L'état d'esprit a changé. Le groupe s'est remis le cerveau à l'endroit », a confié Bouanga après ce succès capital.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.