Sacko, ici entre Bouanga et Khazri, s'est gravement blessé hier soir
Sacko, ici entre Bouanga et Khazri, s'est gravement blessé hier soirCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – L'analyse de Laurent Hess : « Un petit point et une grosse tuile »

Décevants, les Verts n'ont pu faire mieux que match nul contre Troyes (1-1) hier soir. Et ils ont perdu leur meilleure recrue hivernale : Falaye Sacko...

Zapping But! Football Club ASSE : Les verts peuvent-ils éviter les barrages ?

Devant 32 193 spectateurs, l'ASSE disputait un match à gros enjeux hier soir contre Troyes, un concurrent direct pour le maintien. En cas de victoire, les Verts pouvaient valider le point ramené de Lille (0-0), passer devant leur hôte au classement et prendre sept points d'avance sur le duo de relégables, Bordeaux et Metz. Mais ils n'en ont pas été capables. Face à des Troyens bien en place, les hommes de Pascal Dupraz ont livré une petite prestation. Menés suite à un but de Lebo Mothiba, ils s'en sont finalement tirés à bons comptes en prenant un point grâce à un penalty de Ryad Boudebouz consécutif à une faute sur Mahdi Camara.

 

Les Verts sont loin d'être tirés d'affaire, et ils ont perdu Sacko

 

Ce match nul a montré que Dupraz n'avait pas soigné tous les maux de l'équipe. Lui-même l'a déploré après la rencontre : le ballon a beaucoup trop brûlé les pieds de ses joueurs. Un déficit technique illustré par la piètre copie rendue par Denis Bouanga, qui a raté tout ce qu'il a voulu hier soir, ou encore par ces redoublements de passes entre les défenseurs centraux qui ont provoqué quelques sifflets descendus des tribunes. « On est déçus. Il y avait mieux à faire », a commenté Camara, seul joueur stéphanois à avoir joué à son niveau. « On ne peut pas toujours être bons. Cela arrive à tout le monde de ne pas être inspiré », a quant à lui regretté Dupraz. Mais si le coach des Verts a souligné à juste titre que « quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre », la mauvaise nouvelle de la soirée est venue de Falaye Sacko. Sorti en début de rencontre, le défenseur malien s'est gravement blessé. « C'est ligamentaire », a indiqué Dupraz, qui devra sans doute faire sans sa meilleure recrue hivernale jusqu'à la fin de la saison. Et cette absence s'annonce particulièrement problématique. On a déjà pu en mesurer les conséquences contre Troyes, sur le but de Mothiba, initié dans un couloir droit où Sacko n'était plus là pour pallier les errements d'un Sada Thioub plus prompt à attaquer qu'à défendre. Entré en jeu à la place de Sako, Harold Moukoudi (étrangement rebaptisé « Arnold » par Dupraz, lors de sa conférence de presse d'après match), n'a pas forcément les caractéristiques pour reprendre le poste d'axial droit dans la défense à cinq du Savoyard... qui a indiqué qu'il n'avait pas le latéral droit capable de l'inciter à basculer vers une défense à quatre, Yvann Maçon étant lui aussi blessé. Reste quinze jours au staff des Verts pour trouver une solution, avant de recevoir l'OM et d'aborder les deux derniers mois d'une saison bien partie pour être jusqu'au bout celle de tous les dangers pour l'ASSE...

Pour résumer

Décevants, les Verts n'ont pu faire mieux que match nul contre Troyes (1-1) hier soir. Et ils ont perdu leur meilleure recrue hivernale : Falaye Sacko, dont l'absence s'annonce problématique. Une sale soirée pour la bande à Dupraz...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.