C'est dans le chaos que l'ASSE a quitté la L1
C'est dans le chaos que l'ASSE a quitté la L1Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ET VOILA, C'EST FINI...

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Une descente dans le chaos, Blitzer devrait débarquer »

L'ASSE a fini sa saison par une séance de tirs au but fatale lors de son barrage retour face à Auxerre (1-1, 4-5 tab). Sa relégation a provoqué la colère des Ultras. Les dirigeants, eux, ont promis du changement à la tête du club...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

« On ne peut pas gagner un match en jouant 25 minutes et en faisant n’importe quoi le reste du temps. Ce n’est pas digne d’un club de Ligue 1. On doit être en capacité de produire deux mi-temps de haut niveau pour battre Auxerre »... Zaydou Youssouf, buteur à l'aller (1-1), avait planté le décor avant le barrage retour face à l'AJA. Un match à la vie à la mort que les Verts se devaient de bien négocier après s'être fait égaliser à l'Abbé Deschamps. Mais c'est bien Auxerre qui évoluera en L1 la saison prochaine. Après avoir ouvert le score et être passé près de doubler la mise, les Bourguignons ont été rejoints par un but de Mahdi Camara et c'est aux tirs au but que ce sont joués ces barrages. Une séance qui a tourné à l'avantage de l'AJA, Ryad Boudebouz ayant été le seul joueur à échouer, d'entrée.

Que les rats quittent le navire

Cette séance s'est terminée dans le chaos, avec une invasion du terrain par les Ultras qui ont lancé des fumigènes en direction des joueurs et de la tribune présidentielle. Des scènes de violence qui ont conduit les forces de l'ordre à utiliser des gaz lacrymogènes et le canon à eau, et qui pourraient valoir à l'ASSE de lourdes sanctions pour débuter la saison 2022-23. La descente en L2 est venue entériner une saison catastrophique de bout en bout. Avec 32 points, la 18e place relevait du miracle, mais les barrages ont été fatals à un club qui jouait avec le feu depuis trois ans. La double confrontation face à Auxerre a une nouvelle fois montré les faiblesses de l'équipe, la faillite de ses cadres, qu'il s'agisse de Khazri, aux abonnés absents, ou de la charnière Mangala-Moukoudi, pathétique. Pascal Dupraz, lui, n'avait pas été très inspiré dans son coaching à l'aller. Le Haut-Savoyard aura donc échoué dans sa mission. Tout comme Loïc Perrin et Jean-François Soucasse, qui l'avaient choisi cet hiver et qui ont piloté un Mercato qui a viré au fiasco. Des joueurs aux dirigeants en passant par les coachs, les coupables sont nombreux mais les deux principaux responsables de cette relégation sont bien-sûr les deux principaux actionnaires, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Tous deux ont publié un communiqué dès dimanche soir pour officialiser un changement important à venir. Sauf surprise, il devrait concerner l'arrivée de David Blitzer à la tête du club. Le milliardaire américain devrait arriver au chevet de l'ASSE. Avec de nombreux changements à prévoir, à tous les étages de la fusée. Qui s'en plaindra, tellement rien ne va plus depuis si longtemps chez les Verts ? Des Verts qui ne méritaient pas mieux que ce terrible épilogue.

Pour résumer

L'ASSE a fini sa saison par une séance de tirs au but fatale lors de son barrage retour face à Auxerre (1-1, 4-5 tab). Sa relégation a provoqué la colère des Ultras. Les dirigeants, eux, ont promis du changement à la tête du club... L'Américain David Blitzer devraient débarquer au chevet du club.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.