ASSE – L'oeil d'Adrien Ponsard : « On n'a plus le choix ! »
Aouchiche et Puel, avec Bonnevay en arrière planCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
INTERVIEW

ASSE – L'oeil d'Adrien Ponsard : « On n'a plus le choix ! »

Passé par Nîmes après son départ de l'ASSE, Adrien Ponsard, l'ancien attaquant des Verts, espère voir les hommes de Claude Puel enfiler le bleu de chauffe aux Costières dimanche après-midi...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le revenant Wahbi Khazri

« Je n'ai pas pu voir le match à Angers parce que j'étais à l'hôpital. J'ai fait une chute de 5 mètres, sur une échelle, et j'ai été opéré de la clavicule. Par contre, j'ai pu voir Monaco. C'est fou de sauter du coq à l'âne comme ça. On fait un bon match et derrière on passe complètement à travers. Contre Monaco, il n'y avait qu'une équipe sur le terrain. On s'est fait bouffer, on n'a pas eu une occasion. Pourtant, contre les gros, on avait l'habitude de faire de bons matches : contre Paris, Lille, à Lyon... Moulin, Aouchiche et Nordin n'étaient pas là à cause du Covid mais quand même, ça n'explique pas tout. Heureusement qu'on a gagné à Angers.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Nîmes, on est un peu leur bête noire »

Maintenant, c'est vraiment la dernière ligne droite, les deux derniers mois de la saison. On va à Nîmes qui s'est complètement relancé en gagnant à Lille et qui va vouloir poursuivre sur sa lancée. Leu dynamique est meilleure mais il faudra garder espoir. Ils sont moins bons à domicile et nous, on marche mieux à l'extérieur. En plus, on est un peu leur bête noire, on avait gagné deux fois aux Costières l'an dernier, avec un super Jessy Moulin pour la « der » de Printant. J'ai vu que Puel avait retiré le brassard à Jessy à Angers pour le donner à Camara. Je n'ai pas trop compris. D'un côté, c'est bien pour Camara, il est régulier, il est bien dans l'esprit. Ça le récompense. Mais c'est un peu dur pour Jessy. Déjà qu'il est pas mal critiqué... On a bien vu contre Monaco que ce n'était pas de sa faute, ce n'était pas celle de Bajic non plus, il n'y pouvait rien sur les buts. Il y a eu de grosses erreurs défensives, comme celle de Neyou avec sa passe pas assez appuyée pour Sow. Neyou, je le trouve moins bien. Il n'est pas dans une bonne passe, et c'est un joueur important de l'équipe. J'espère qu'il y aura un sursaut d'orgueil à Nîmes et qu'on ramènera un résultat. Il ne faut surtout pas se désunir. Il faut rester conquérants. Il faut sortir le bleu de chauffe. Il ne faut surtout pas perdre là-bas car ils reviendraient à un point. On n'a plus le choix ! Derrière, on reçoit Bordeaux qui n'est pas mieux loti. C'est le moment de se donner de l'air. Il faut sauver les meubles et après, tirer une croix sur cette saison. C'est une saison à vite oublier. Le foot dans supporters, c'est vraiment triste. Et on a beau dire ce qu'on veut, on est quand même pénalisés. A « Sainté », ça y joue. »

 

Pour résumer

Ponsard cerne les enjeux du déplacement à Nîmes pour l'ASSE

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS