ASSE – L'oeil d'Antoine Legros (Talk Show stéphanois) : « Je fais partie des grands fans de Puel »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
MEDIAS

ASSE – L'oeil d'Antoine Legros (Talk Show stéphanois) : « Je fais partie des grands fans de Puel »

Co responsable du site Le Talk Show stéphanois, Antoine Legros (23 ans) évoque l'actualité des Verts. En saluant le travail de Claude Puel.

But ! : Antoine, que vous inspire le Mercato de l'ASSE ?

Antoine LEGROS : L'ASSE a fait avec ses moyens mais je trouve qu'elle s'est bien débrouillée. Maçon, Neyou, Aouchiche, c'est prometteur. Et derrière on a ajouté Retsos après la vente de Fofana. C'est pas mal. On verra ce que fera Retsos mais à 22 ans il a déjà de l'expérience. Il est international. Il a joué la Ligue des champions et la Ligue Europa avec Olympiakos et Leverkusen. Il peut tenir la baraque. Je trouve aussi qu'on a plutôt bien dégraissé. Avec cet effectif, on peut bien figurer, même si ça aurait été super d'ajouter un n°9 comme Niang, à un poste où le besoin est réel.

Vous voyez l'ASSE jouer quel rôle ?

Il n'y a pas vraiment d'objectif si ce n'est de faire progresser les jeunes. Mais j'espère qu'on aura des résultats dès cette année même si on voit bien que le club est en reconstruction avec Puel. J'ai du mal à nous voir jouer le Top 5-6. Il y a trop d'équipes qui nous sont supérieures. Je pense qu'on se battre avec Montpellier, Bordeaux, Nantes et Strasbourg, pour une place entre 8 et 12.

Vous auriez aimé que William Saliba revienne ?

Bien sûr. Quand on voit que ça s'est joué à des soucis administratifs, ça fout la rage. Avec lui, on aurait eu une très bonne défense.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Les présidents ont dit qu'ils ne vendraient pas nos meilleurs joueurs cet été et ils n'ont pas tenu leur parole. J'aurais aimé plus de transparence de leur part »

Qu'avez-vous pensé du transfert de Wesley Fofana ?

Vu le montant, je pense qu'on n'avait pas d'autre possibilité que de le vendre. Après, son attitude à lui... Je ne suis pas à sa place. Leicester, c'est l'Angleterre, il en rêvait. Et là-bas, il multiplie son salaire par trois ou quatre. Il sera peut-être titulaire. C'était décevant pour un jeune formé chez nous de le voir engager un bras de fer, mais l'ASSE n'a plus le même rayonnement. Leicester, c'est clairement au dessus. On peut donc le comprendre. Ce qui m'a le plus déçu, c'est le discours de l'ASSE. Je pense que Puel a été honnête en disant qu'il voulait le garder. Mais les présidents ont dit qu'ils ne vendraient pas nos meilleurs joueurs cet été et ils n'ont pas tenu leur parole. J'aurais aimé plus de transparence de leur part. Au lieu de mentir, s'ils avaient dit : « Vu notre situation financière, en cas d'offres intéressantes, on étudiera », on aurait pu comprendre. Mais ce décalage entre les belles promesses et la réalité des faits, je n'aime pas.

Quel joueur vous a le plus épaté depuis le début de la saison ?

Il y en a deux : Neyou et Maçon. Les deux sortent de nulle part, des divisions inférieures. Maçon, je l'ai trouvé énorme à Marseille et derrière il met un joli but à Nantes. Il va vite, il défend, il attaque. Il a de grosses qualités. Et Neyou, son entrée en finale de Coupe de France avait été impressionnante. Depuis, il confirme. On n'a pas perdu au change avec M'Vila, même s'il a moins d'expérience.


Et le joueur qui vous a le plus déçu ?

Bouanga, dan,s le se,ns où on attend plus de lui. Il en est à 2 buts mais dans le jeu, il a été moins performant. Son début de saison n'est pas top mais je ne m'inquiète pas : il va encore nous faire une bonne saison.

« Puel construit un système économique viable, en faisant jouer les jeunes, en les faisant progresser. C'est ce qu'il faut »

Et que pensez-vous des débuts d'Adil Aouchiche ?

Pour l'instant, il est assez discret. Mais il ne faut pas oublier qu'il n'a que 18 ans, qu'il débute en L1. Il y a une grosse attentes. Puel lui a donné les clés du jeu. Mais il est encore en apprentissage. Je pense qu'il s'exprimera mieux d'ici deux ou trois mois. Il faut le laisser venir. Il a la technique, la vision du jeu. Le potentiel est là. Et avec Puel, il est entre de bonnes mains.

Que pensez-vous du travail de Puel, justement ?

Je fais partie de ses grands fans. C'est un coach qui impose ses idées. Il a des convictions. Il n'hésite pas à renverser des idéaux pour mener sa politique. Il fait ça à sa manière. Puel construit un système économique viable, en faisant jouer les jeunes, en les faisant progresser. C'est ce qu'il faut. Depuis qu'il est là, il y a pas mal de contrariétés : l'affaire Ruffier, le Covid, Fofana, l'absence de moyens. Mais on peut lui faire confiance. C'est un grand pro.
Etes-vous favorable à la réintégration des « bannis » ?

Oui. Derrière, Trauco peut faire du bien à gauche. Il mériterait une seconde chance même si Maçon a explosé. Quant à Khazri et Boudebouz, ils peuvent être utiles aussi. Ils ont de l'expérience et on a vu avant la trêve qu'on en manquait un peu. Je pense qu'ils seront revanchards.

Et Stéphane Ruffier ?

Non. Je pense que pour lui, c'est plié. Il n'a pas l'air dans cet esprit là. Il veut juste rester pour toucher sa dernière année de contrat. Personnellement, je ne vois pas ce qu'on gagnerait à le remettre sur le terrain.