Anthony Briançon
Anthony BriançonCredit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
OPINION

ASSE - L'oeil de Denis Balbir : "Du désespoir, de l'inquiétude et beaucoup de colère"

Comme chaque lundi, à 18, 20 et 22 heures, notre consultant, Denis Balbir, décrypte l'actualité du football français. Place, cette semaine, pour débuter, à la descente aux enfers de l'ASSE, balayée dans son chaudron par Le Havre, samedi sur le score de 6-0.

Zapping But! Football Club ASSE : les Verts sans cellule de recrutement, un problème ?

"On pensait avoir tout vu avec l'ASSE mais cette fois, franchement, on bat des records. Cette humiliation face au Havre, samedi, provoque chez moi du désespoir, de l'inquiétude et beaucoup de colère. Du désespoir, car on constate déjà que les recrues de l'été ne sont tout simplement pas au niveau. Du désespoir car Laurent Batlles, qui a de vrais principes de jeu, les a déjà remis en cause en tentant de s'adapter à la faiblesse de son groupe. Et pourtant rien ne change. Le contenu est toujours aussi faible. Du désespoir car selon certains échos que j'ai, il y a visiblement encore beaucoup de je m'en foutisme à l'intérieur du groupe avec des joueurs qui sont en retard et des consignes qui ne sont pas respectées. Comment pouvoir accepter de tels agissements ?

"Je veux bien lire et entendre que Batlles doit encore être préservé. Et qu'il fait ce qu'il peut. OK. Mais n'oublions pas tout de même que les recrues, ce sont ses choix. Et que ces derniers, pour l'instant, sont mauvais. J' ai de l'inquiétude car j'ai déjà peur que Sainté vive la traumatisme de Nancy avec une descente en National si ça continue. Il faut vite arrêter de parler de montée, c'est fini. Il faut que certaines petites têtes dégonflent et que tout le monde s'accroche pour jouer le maintien. Au niveau de l'inquiétude, enfin, comment ne pas redouter un nouveau coup de colère des supporters dans les prochaines semaines. Il y aurait de quoi et si jamais nous avions encore des points en moins, ce serait gravissime.

"De la colère quand je vois les attitudes de Briançon et Cafaro face au Havre. D'accord, Monsieur Letexier a été mauvais, nul même, mais pourquoi avoir de tels gestes"

"J'ai enfin parlé de colère. Et elle est forte. De la colère quand je vois les attitudes de Briançon et Cafaro face au Havre. D'accord, Monsieur Letexier a été mauvais, nul même, mais pourquoi avoir de tels gestes. Comment peut-on pénaliser ses partenaires à ce point. De la colère, aussi, lorsque je pense au cas Aouchiche qui, décidément, ne sert à rien. C'était un pari de Puel, ça a coûté cher au club, et le joueur n'est même pas capable de faire quoi que ce soit en Ligue 2. Aouchiche est un fantôme. A l'image, en fait, de tout ce qu'il se passe en ce moment dans ce club et qui me rend vraiment triste. 

Pour résumer

Comme chaque lundi, à 18, 20 et 22 heures, notre consultant, Denis Balbir, décrypte l'actualité du football français. Place, cette semaine, pour débuter, à la descente aux enfers de l'ASSE, balayée dans son chaudron par Le Havre, samedi sur le score de 6-0.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.