par Benjamin Danet
POINT DE VUE

ASSE - l'oeil de Denis Balbir : "On a tellement menti aux supporters des Verts"

Comme chaque semaine, sur notre site, Denis Balbir décrypte l'actualité du football français. Premier volet, cette semaine, l'actualité de l'ASSE avec le récent match nul contre Angers (2-2) et les incidents provoqués par les supporters des Verts avant la rencontre.

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : La question de la semaine

"Dans le Forez, les jours passent et pas grand-chose ne bouge avec une équipe de l'ASSE qui reste bonne dernière du classement et qui pourrait même avoir un bon pied en Ligue 2 si elle ne gagne pas plusieurs des matches qui arrivent. Par rapport à ce qu'il s'est passé contre Angers vendredi soir dernier, on aura au moins appris quelque chose, c'est que les joueurs ne lâchent pas. Ils ont fait preuve de courage, d'abnégation, d'orgueil même et d'un mental à toute épreuve au regard des incidents qui ont eu lieu avant le début de la rencontre. 


Cela implique, et c'est une information, qu'ils ne lâchent pas leur entraîneur, contrairement à ce que j'ai pu lire ou entendre ces derniers jours. Ils ne lâchent pas non plus le maillot et c'est peut-être la meilleure nouvelle en ce moment pour les supporters des Verts.
En revanche, on peut encore et toujours disserter sur l'attitude ahurissante des dirigeants, à savoir de Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. Je veux bien qu'il y ait un processus de vente, qu'il soient tenus d'être discrets et qu'ils risquent de trop en dire avec les médias, mais là, ce qu'ils font est presque irresponsable. Ils laissent Claude Puel sur le devant de la scène, comme si ce dernier était responsable de tout. Alors oui, Puel a traîne des casseroles, oui il a trop fait confiance à certains jeunes et n'a sans doute pas eu la bonne attitude, tout le temps, avec les cadres, mais comment comprendre qu'il essuie seul les critiques ?

Comment comprendre qu'un seul des deux présidents ne sorte pas du bois pour dire quelques petites choses. Caïazzo et Romeyer font aujourd'hui comme si de rien n'était alors que le club est au bord du précipice. Je ne vais pas vous dire que ça me surprend, car avec eux on s'habitue presque à tout, mais ça continue de me sidérer. J'ose espérer que si l'on perd à Metz, samedi prochain, qu'on les entendra ou qu'une décision forte soit prise dans un sens ou dans l'autre. Mais franchement, ça ne peut plus durer.


"Je comprends la colère de tous les supporters des Verts. On leur a tellement menti, on leur a tellement vendu de projets bidons, tout part en cacahuètes depuis le départ de Galtier."


Je voudrais terminer cette chronique par les incidents survenus vendredi soir. Bien entendu, je ne les cautionne pas et pour tout vous dire, j'ai été surpris de voir à quel point les Magic Fans et autres Green Angels étaient agressifs. Je m'attendais à une grève des encouragements, mais pas à une violence sur le terrain ou contre du matériel avec les filets des buts déchirés. Une fois encore, rien ne justifie de tels gestes, et je ne peux les tolérer, ni les justifier. 
Maintenant, je comprends la colère de tous les supporters des Verts. On leur a tellement menti, on leur a tellement vendu de projets bidons, alors que tout part en cacahuètes depuis le départ de Christophe Galtier. Le dernier projet en date était paraît-il la jeunesse, alors que le club a vendu ses meilleurs défenseurs après quelques mois avec le maillot vert. Economiquement, l'ASSE nous a longtemps assuré que le tout était bien géré, parfaitement sain, alors que les caisses sont désespérément vides. Oui, on a pris les supporters des Verts pour des cons et ils en ont ras-le-bol. 

Alors la violence n'est certainement pas la meilleure solution, mais comme ils n'ont personne qui leur tient un discours de vérité, ça finit par exploser. Le club récolte tout simplement les mauvais fruits qu'il a semés. Et ça, ça n'a pas l'air non plus de provoquer une quelconque réaction des dirigeants de ce club.
 

Pour résumer

Comme chaque semaine, sur notre site, Denis Balbir décrypte l'actualité du football français. Premier volet, cette semaine, l'actualité de l'ASSE avec le récent match nul contre Angers (2-2) et les incidents provoqués par les supporters des Verts avant la rencontre.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet