ASSE – L'oeil de Laurent Hess : « Mes meilleurs souvenirs de derbys, et les pires »
Nabil FékirCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
SOUVENIRS

ASSE – L'oeil de Laurent Hess : « Mes meilleurs souvenirs de derbys, et les pires »

A chaque fois présent au stade, voici les meilleurs et les pires souvenirs de derbys de notre correspondant à Saint-Etienne, avant le match OL-ASSE de dimanche.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

LES MEILLEURS

1. Le 100e

Le coup franc de Dimitri Payet. Magnifique. J'étais allé à L'Etrat dans la foulée, en rentrant de Gerland, pour me joindre aus supporters et fêter la victoire, historique, après des décennies de disette, de défaites et de frustration.

2. Le 5-1 à Gerland

J'avais dix ans. C'était un beau dimanche de février, ensoleillé, en famille. Et une superbe victoire, avec Robert Herbin sur le banc de l'OL. Même en D2, Lyon restait la banlieue de Saint-Etienne. Une leçon.


3. La tête de Beric l'an dernier

Ce but là, je l'ai adoré. Il m'arrive même de me le repasser. Le centre de Ryad Boudebouz, Robert Beric qui s'élève et qui ajuste Anthony Lopes, impuissant, avant de célébrer avec une émotion qui en dit long sur son, bonheur d'offrir cette victoire à tout un stade, tout un peuple, à un moment où l'ASSE était au plus mal. Pour sa première, Claude Puel ne pouvait pas rêver mieux. Il allait pourtant pousser Beric vers la sortie quelques mois plus tard...

4. Le hold-up signé Söderlund en 2016

Janvier 2016. La compo de l'ASSE fait un peu peur (Pogba, Polomat, Théophile-Catherine, Corgnet, Pajot, Söderlund etc...) mais l'OL de Bruno Génésio ne concrétise pas sa domination et à un quart d'heure de la fin, ce sont les Verts qui trouvent la faille. Kévin Monnet-Paquet s'arrache pour piquer le ballon à Corentin Tolisso, il tacle devant Ferland Mendy pour lancer Alexander Söderlund qui vient tromper Anthony Lopes et hurler sa joie agenouillé devant le kop nord. Le hold up parfait.

5. L'égalisation de Debuchy au Groupama

Deux mois après le 5-0 infligé dans le Chaudron, les Verts ne tendent pas l'autre joue à Décines. Mariano a ouvert le score mais la bande à Jean-Louis Gasset pousse pour égaliser et elle est récompensée sur la dernière action du match, avec Mathieu Debuchy en sauveur de la patrie. L'affront du match aller est en partie levé.

 

LES PIRES

1. Le 5-0 à Geoffroy-Guichard

2017. Une raclée historique. Jamais, sans doute, l'ASSE n'avait présenté une équipe aussi faible. Et la sanction est immédiate, sans appel. Un soir de honte avec la célébration de Nabil Fékir devant le kop sud, l'envahissement du terrain. De quoi inciter Oscar Garcia à démissionner.

2. Les Lyonnais fêtent leur 5e titre en ridiculisant les Verts

On est en 2006 et l'OL, officiellement champion une semaine plus tôt, accueille l'ASSE pour célébrer son cinquième titre. Les Gones l'emportent 4-0 le visage et les cheveux couverts de peinture et ils fêtent le premier but avec des bombes à serpentin face à des Verts impuissants. Un monde sépare alors les deux équipes.

3. Ferri blesse Beric

Un sale tacle, même pas d'excuses... Un accident industriel pour l'ASSE tant Robert Beric avait été impressionnant lors de ses premiers mois en Vert. Merci qui ? Merci Jordan Ferri.


4. Govou crucifie les Verts

Ce derby d'octobre 2004 reste l'un des plus beaux mais son scenario avait été terriblement rageant pour l'ASSE. Juninho égalise en prolongeant dans les filets un penalty que Jérémie Janot avait détourné, et c'est Sidney Govou, le Ponot, qui vient offrir sur le fil un succès inespéré à l'OL (3-2).

5. Ruffier, relance fatale

Janvier 2019. L'ASSE et l'OL sont au coude à coude dans la lutte pour le podium. Les Verts devancent même les Gones d'un point au classement. Mais alors que Fékir, sur penalty, a répondu à l'ouverture du score de Romain Hamouma, l'OL finit par s'imposer en profitant d'une mauvaise relance à la main de Stéphane Ruffier pour Timothée Kolodziejcza, qui se fait intercepter. Moussa Dembélé profite du cadeau et l'OL s'envolera vers la Ligue des champions. 4e, l'ASSE se consolera avec la Ligue Europa.