ASSE – L'oeil de MC Pampille : « Gourna me fait penser à Claude Makelele »
Lucas Gourna-DouathCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
COMPARAISON

ASSE – L'oeil de MC Pampille : « Gourna me fait penser à Claude Makelele »

Le rappeur stéphanois MC Pampille estime que la fin de la saison de l'ASSE est encore bien difficile à prévoir. Et il loue la qualité de certains jeunes, dont Lucas Gourna-Douath...

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

But! : MC, que vous inspire ce match nul contre Reims (1-1) ?

MC PAMPILLE : C'est une grosse déception. On sortait d'un très bon match à Rennes alors on s'attendait à beaucoup mieux. Techniquement, c'était faible. Et dans l'engagement, c'était pas terrible non plus. On aurait dit que les Rémois en voulaient plus que nous. C'est à se demander si on ne s'était pas vus un peu trop beaux... On s'en tire bien en prenant un point mais on n'était pas loin du hold up. Bouanga, ce qu'il rate, c'est pas possible ! Cette saison, il est vraiment maladroit. C'est surprenant. C'est quand même un bon joueur, il l'a montré l'an dernier. Mais là, il est loin de son meilleur niveau. Je trouve qu'il en fait trop. Il n'a pas l'air bien. A Rennes, il n'avait pas célébré son but. Il avait donné l'impression d'en vouloir à quelqu'un. Je ne sais pas si c'est à lui-même, ou peut-être au coach. Ou aux deux. Mais c'est pas du grand Bouanga, ça c'est sûr.


Charles Abi a marqué. Vous le trouvez en progrès ?

Devant le but oui, puisqu'il se met à marquer. Mais dans le jeu ça reste compliqué. Il n'est pas fracassant.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Autant Cissé a montré d'entrée qu'il était une bonne pioche, autant pour Modeste, c'est compliqué. Il galère. Je suis un peu déçu. Ça se voit qu'il n'est pas prêt »

Anthony Modeste non plus...

Non. Autant Cissé a montré d'entrée qu'il était une bonne pioche, autant pour Modeste, c'est compliqué. Il galère. Je suis un peu déçu. Ça se voit qu'il n'est pas prêt. Il n'est pas à son niveau. Et sur ce qu'on a vu contre Reims, je me demande s'il le sera avant la fin de la saison puisqu'il ne reste que trois mois de compétition...

Wahbi Khazri a déçu lui aussi...

Il y a eu une éclaircie à Rennes. Quand il est comme ça, c'est un gros plus pour l'équipe. Mais bon, il est quand même rarement comme ça... Sa frappe de balle, elle est où ? C'était son gros point fort à son arrivée.

Que pensez-vous de la saison d'Adil Aouchiche ?

On attendait beaucoup de lui. Techniquement, il est bon, il n'y a pas de problèmes. Mais physiquement, il est léger. Il est fluet. On voit qu'il est encore jeune. C'est un gamin.

Etes-vous d'accord avec Claude Puel quand il dit que les jeunes progressent ?

Ça dépend lesquels. Moi j'aime bien Nordin. Je trouve qu'il est percutant. Il pose des soucis aux défenses. J'aime bien Moueffek aussi, je trouve qu'il mériterait de jouer plus. Mais celui qui m'épate, c'est Gourna. A 17 ans, c'est vraiment bien ce qu'il fait. Il a de l'abattage. On sent qu'il a confiance en lui. Contre Paris, il avait été énorme. A Rennes aussi. Et contre Reims, j'ai trouvé qu'on avait été plus en difficulté au milieu à sa sortie. Devant la défense, il a un vrai impact. Il a du répondant. Il me fait penser à Claude Makelele. J'ai vu qu'il y avait déjà de grands clubs sur lui. Ce n'est pas étonnant. C'est un joueur d'avenir. On risque de ne pas le garder très longtemps, comme Saliba, Fofana, Saint-Maximin et compagnie. C'est un vrai souci à l'ASSE : dès qu'un jeune éclate, on le vend. Gourna, ce sera avant ses 20 ans lui aussi, c'est du tout cuit !

« Derrière, les autres ne lâchent pas l'affaire. Il ne faut surtout pas crier victoire. On n'est pas encore maintenus »

Plus globalement, vous trouvez l'équipe en progrès ?

Depuis décembre oui. Un peu. Disons qu'on a une assise maintenant. Debuchy, Moukoudi, Cissé, Trauco, ça tient la route. Au milieu aussi. C'est plus solide. Mais devant, c'est pas top. Ça fait un moment que c'est le cas.

Vous avez confiance en Puel ?

Il faut ! Mais bon, ce n'est pas flamboyant, surtout à domicile. On ne comprend pas toujours ses compos. On les comprend même rarement. Il est assez étrange.

Vous pronostiquez quel classement en fin de saison ?

(il sourit) Houla ! On va dire 14e. Mais franchement, j'ai du mal à imaginer notre fin de saison. D'un match à l'autre, c'est tellement le jour et la nuit...

Vous craignez pour le maintien ?

Je ne suis pas super serein même si on est un peu plus stable, plus solide. Derrière, les autres ne lâchent pas l'affaire. Il ne faut surtout pas crier victoire. On n'est pas encore maintenus.