Incidents lors d'ASSE-Auxerre
Incidents lors d'ASSE-AuxerreCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INTERVIEW

ASSE : la Ligue responsable des sanctions sévères de la commission de discipline ?

L'avocat Pierre Barthélémy, spécialisé du monde des tribunes de football, s'est exprimé sur les sanctions qui devraient frapper l'ASSE ce jeudi. Et pour lui, la Ligue a une grosse part de responsabilité.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Ce jeudi, l'ASSE va savoir. La commission de discipline va se prononcer sur les incidents du barrage retour entre les Verts et l'AJ Auxerre. Un retrait de points, des matches à huis clos voire une délocalisation sont évoquées. Pour l'avocat Pierre Barthélémy, spécialisé dans les supporters de foot et interrogé par le site Evect, la Ligue a une part de responsabilité dans les fortes sanctions qui s'annoncent...

"Pour une fois, la commission de discipline est vraiment saisie d’incidents très graves. J’ai été choqué par les vidéos que j’ai vues. C’était vraiment très violent. Je pense que le club s’est totalement raté sur le dispositif anti-intrusion alors qu’on savait qu’en cas de relégation il y avait un vrai risque. Pour le coup, je ne serais pas surpris que les sanctions soient lourdes. En temps normal j’aurais dit un ou deux huis clos mais vu qu’ils prononcent ce genre de sanctions pour des matchs avec trois torches sans incidents, je pense que cette fois ils vont être obligés d’aller plus loin. Probablement un retrait de points avec sursis au moins, pour la prochaine saison."

"En fait, ils se sont piégés eux-mêmes"

"En fait, ils se sont piégés eux-mêmes. En mettant des mesures extrêmes comme des huis clos pour des incidents mineurs, ils se retrouvent maintenant, quand il y a de vrais incidents, à aller extrêmement loin dans les sanctions. Je préférerais que ce soit beaucoup plus léger mais si jamais ils mettent deux ou trois huis clos pour des incidents aussi graves, alors qu’ils en ont mis quatre pour des torches, ou pour un abruti qui a jeté un projectile, il y a un gros problème de cohérence. Aucun club ne peut empêcher un abruti de jeter sa bouteille d’eau ou son téléphone portable. Pour ça, ils sont capables de mettre trois ou quatre matchs de huis clos et des points de retrait avec sursis. Si sur un match où il y a 300 supporters qui peuvent descendre sur la pelouse pour "canarder" les joueurs ou les policiers et que les mêmes mesures sont prises que pour un abruti qui a jeté sa bouteille d’eau, il y a un vrai problème de cohérence et de légitimité de l’instance disciplinaire."

Pour résumer

L'avocat Pierre Barthélémy, spécialisé du monde des tribunes de football, s'est exprimé sur les sanctions qui devraient frapper l'ASSE ce jeudi. Et pour lui, la Ligue a une grosse part de responsabilité par sa dureté pour des événements moins importants.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.