ASSE : la victoire à Angers cache un gros camouflet pour Puel
Khazri félicité après son but à AngersCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PROJET JEUNES

ASSE : la victoire à Angers cache un gros camouflet pour Puel

Si ses choix ont été payants à Angers (1-0), l'entraîneur de l'ASSE Claude Puel doit tout de même beaucoup à Wahbi Khazri, buteur en Anjou, et à certains autres joueurs qu'il avait placardisés...

Zapping But! Football Club ASSE : les enjeux de la rencontre face au Paris SG

L'ASSE s'est imposée à Angers (1-0) samedi grâce à un but de Wahbi Khazri, un sucès important dans la course au maintien, d'autant que derrière, seul Dijon a perdu. Mais dans sa chronique au Progrès, ce lundi, Patrick Guillou jète tout de même un pavé dans la mare de Claude Puel. L'ancien défenseur s'offfusque en effet du comportement du club vis à vis de Bernard Lions, épinglé par un communiqué du club il y a quelques jours après la sortie de son livre « Derrière la porte verte », avant de mettre en avant la bonne prestation des anciens joueurs placardisés par Puel, à commencer bien sûr par Wahbi Khazri...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Sauvé par ses anciens bannis

« Désormais, tout doit être lisse, contrôlé et sans aspérité, a écrit Guillou. Pour autant, le foot à l’ASSE doit respirer et transpirer la passion. Pour éviter les éventuelles poursuites judiciaires, de ne pas être taxé de complotistes, les épistoliers rangent leurs plumes piquantes. Trop c'est trop ! Place à l’idolâtrie, à l’enthousiasme béat, à l’admiration aveugle. La fièvre monte comme à Angers. Une rencontre de belle facture. De haute volée. Du jeu et une intensité « Champions League ». Des mouvements collectifs, de la créativité dans les couloirs. Des prises de décisions rapides. L’équipe progresse et s’améliore. Face à ce jeu emballant, les Angevins ont été balayés. Rangés au placard. D’ailleurs ceux qui en sont sortis, les Trauco, Kolo, Youssouf et Boudebouz ont largement contribué au succès stéphanois. Wahbi Khazri a même réussi à piquer le costume du sauveur providentiel réservé habituellement au coach castrais ». De là à penser que la saison des Verts aurait été différente si ces joueurs n'avaient pas été écartés...