ASSE : La vie sans Fofana, ça va être quoi ?
Wesley FofanaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
NOUVELLE DONNE

ASSE : La vie sans Fofana, ça va être quoi ?

Avec Wesley Fofana présent en charnière centrale, l'ASSE n'avait pas encaissé le moindre but en trois rencontres de Ligue 1. Depuis, les Verts en ont pris sept, en trois matches. Faut-il s'en inquiéter ?

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé... Sans un Wesley Fofana titulaire, l'ASSE n'a pas gagné un match et encaissé au minimum deux buts. Certainement pas une coïncidence. Contre Nantes (2-2), le défenseur central avait été laissé dans les tribunes, après une alerte au genou. Une semaine plus tard, face à Rennes (0-3), le pur produit stéphanois n'avait pris part qu'au second acte, repositionné au poste de latéral droit. Et samedi dernier, à Lens (0-2), Fofana ne faisait plus partie de l'effectif stéphanois, après avoir signé à Leicester...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Sans lui, tout s'est écroulé

Aligné aux côtés de Timothée Kolodziejczak en charnière centrale, le nouvel international Espoirs s'était montré solide et s'imposait comme le leader défensif de l'équipe. Du haut de ses 19 ans. Complémentaires, les deux joueurs avaient fortement contribué aux trois clean sheets de leur équipe en autant de rencontres disputées.

Face à Lorient (2-0), pour le premier match des Verts en Ligue 1, la défense stéphanoise avait joué très haut, mettant beaucoup d'intensité dans les duels, ce qui avait rendu la tâche difficile à Adrian Grbic et ses compères d'attaque. Ensuite, la copie rendue par la paire Fofana-Kolodziejczak contre Strasbourg (2-0) avait encore été propre, avec un Jessy Moulin impeccable dans les buts. Et lors de la troisième journée, contre l'Olympique de Marseille (2-0), le dernier match en tant que titulaire sous le maillot vert de Fofana, l'enfant des quartiers Nord de Marseille avait une nouvelle fois impressionné.

Faisant valoir son sens de l'anticipation, sa vitesse et son aisance dans le domaine aérien, celui qui aura au total disputé 30 matches en professionnel avec l'ASSE avait justifié le montant de son transfert. Plus grosse vente de l'histoire du club, pour 40 millions d'euros (5 millions d'euros de bonus), et 20% sur une éventuelle plus-value en cas de revente, son départ était inéluctable. ''Entre pérenniser le club et ses salariés ou garder Wesley, il n'y a pas de débat'', a lâché Puel en conférence de presse.

La relève est-elle prête ?

Les sept buts encaissés sur les trois derniers matches ont forcément un lien avec l'absence de Fofana. Et la défense de l'ASSE va devoir rectifier le tir lors des prochaines échéances. ''Il faut vivre avec le départ de Wesley, c'est comme ça, il avait envie de partir'', a expliqué Kolo. Mais force est de constater que Fofana, l'ancien niçois est plus en difficulté. On l'a vu lors des trois derniers matches. Son manque d'automatismes avec Harold Moukoudi s'est fait ressentir, notamment sur plusieurs erreurs d'alignement. Et à Lens, Kolo s'est montré fautif en provoquant un penalty, sur un tacle à retardement sur Ganago. Expulsé à la 14e minute, il a précipité la défaite des siens.

Puel prêt à jouer le ticket Retsos ?

Et maintenant ? Loïc Perrin à la retraite, William Saliba parti... Claude Puel n'a pas une multitude de choix à sa disposition. Il pourrait être amené à trouver des solutions en interne durant la trêve internationale. De retour de blessure, Mathieu Debuchy pourrait notamment être aligné dans l'axe face à l'OGC Nice, en compagnie de Moukoudi, Kolo étant suspendu. Une alternative pour le reste de la saison ? Possible, puisque le capitaine stéphanois a déjà évolué à ce poste la saison passée, mais dans un système à cinq défenseurs qui semble avoir vécu.

Outre Kolo, Moukoudi et Debuchy, tous les autres défenseurs centraux n'ont aucune expérience en L1. À 18 ans, Saïdou Sow, qui a disputé ses toutes premières minutes contre le RC Lens, a montré qu'il avait encore du travail pour se hisser au niveau professionnel. « Pour un premier match en pro, dans ces conditions, alors qu'il n'avait jamais joué avec la réserve, c'est très bien », s'est néanmoins satisfait Puel. L'option Setigui Karamoko (20 ans) semble peu probable. Arrivé cet été en provenance de Béziers (N2), le longiligne défenseur a été recruté pour renforcer dans un premier temps l'équipe réserve (N3). Marvin Tshibubua (18 ans) semble, lui, encore plus loin dans la hiérarchie. Dans ces circonstances, on attendra donc forcément beaucoup du défenseur central grec Panagiotis Retsos (22 ans), prêté pour la saison par le Bayer Leverkusen.