Jean-Michel Larqué
Jean-Michel LarquéCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DEUXIÈME COUCHE

ASSE : Larqué assène un coup de grâce mémorable aux Verts !

Jean-Michel Larqué était plus que remonté en début de semaine sur l’antenne de RMC Sport pour évoquer le début de saison calamiteux de l’ASSE. Toutes ses belles paroles sont aujourd’hui connues.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Jean-Michel Larqué ne peut plus voir les Verts en peinture ! L'ancien meneur de jeu des Verts s'en est donné à cœur joie lundi soir sur l’antenne de RMC Sport pour dire combien il était inquiet pour la saison de l’ASSE. Pour lui, les vrais coupables, ce sont d'abord les joueurs et non Claude Puel, sur un siège éjectable.

« Quand je suis allé à L'Etrat pour l’inauguration du centre d’entraînement Robert-Herbin, ça faisait 7 ou 8 matchs qu’ils n’avaient pas gagné mais les jeunes comme les anciens s’en foutaient. Ils n’en avaient rien à cirer. Je n’ai pas vu des gens préoccupés. Ils pensaient qu’ils étaient champions de France, a-t-il notamment fustigé. Après le match nul dans le derby, tu avais l’impression qu’il n’y avait aucun danger, que tous les problèmes étaient réglés. Ils n’ont pas conscience du danger, c’est la pire des choses. Ces joueurs sont faits pour être footballeurs professionnels comme moi pour être danseur à l’opéra. Ils n’ont pas le niveau. Il faut être lucide. »

Non content de sa première salve, Larqué en a remis une couche sur le niveau des joueurs de l’ASSE dans des propos relayés par Ouest France : « Je termine avec un chiffre : il y a 41 contrats pros à Saint-Étienne. Et il y en a entre 15 et 20 qui ne verront jamais la pelouse de Geoffroy-Guichard parce qu’à la place des chaussures, ils ont des sabots. Comment tu peux avoir 41 contrats pros ? »

Pour résumer

Jean-Michel Larqué était plus que remonté en début de semaine sur l’antenne de RMC Sport pour évoquer le début de saison calamiteux de l’ASSE. Toutes ses belles paroles sont aujourd’hui connues et elles ne devraient pas faire plaisir.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert