ASSE : le jeune Nadé revient vraiment de loin !
Mickaël NadéCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
REVELATION

ASSE : le jeune Nadé revient vraiment de loin !

Titulaire pour débuter la saison contre Lorient (1-1), Mikaël Nadé est l'invité surprise de l'été à l'ASSE. Et il pourrait bien s'installer, le club lui proposant une prolongation...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le joli coup Pape Cissé

On ne l'attendait pas. Ou plutôt, on ne l'attendait plus. Il y a quelques années, Mickaël Nadé était considéré comme l'un des plus sûrs espoirs de l'ASSE. Surnommé le nouveau Kurt Zouma, l'imposant défenseur central avait été lancé dans le grand bain par Christophe Galtier, à 18 ans, un soir de défaite à Nancy. Le natif de Sarcelles avait été en difficulté, à l'image de l'équipe, et on ne l'avait plus revu en équipe première.

Un match avec Galtier avant de tomber dans l'oubli

Des blessures à répétition avaient freiné sa progression. La concurrence aussi, avec devant lui des joueurs chevronnés comme Loïc Perrin, Neven Subotic, des phénomènes (William Saliba, Wesley Fofana), et des recrues (Timothée Kolodziejczak, Harold Moukoudi). Nadé était redescendu très loin dans la hiérarchie. Rappelé pendant la préparation estivale par Ghislain Printant, il y a deux ans, il avait fait une ou deux « piges », mais dans un rôle de latéral gauche peu en rapport avec son profil. Et après une saison 2018-19 passée en réserve, avec une relégation en National 3 à la clé, Nadé, oublié par Claude Puel comme il l'avait été par Jean-Louis Gasset, Printant, Galtier ou Oscar Garcia, semblait hors course pour le haut niveau. Et pourtant...

QRM l'a relancé, sans pouvoir l'acheter

A l'été dernier, une opportunité s'est présentée : QRM. Quevilly-Rouen-Métropole, club ambitieux de National. Avec un ancien défenseur central de l'AS Monaco, Bruno Irles, Roannais de naissance, sur le banc. Et cette opportunité, Nadé l'a saisie. A fond. Titulaire en Normandie, il a grandement participé à la montée en L2 de son équipe. Ce qui a incité Puel à décliner l'offre du club normand au début de l'été. QRM n'avait pas pu payer les 300 000 € d'indemnités de formations demandées par les dirigeants stéphanois. Et Nadé s'est donc retrouvé « bloqué » par l'ASSE. Mais à 22 ans, le gaucher a profité de son temps de jeu lors des matches amicaux pour montrer ses progrès. Au point de gagner sa place pour débuter la saison, contre Lorient (1-1), et de sortir un gros match.

Après Irles, il a convaincu Puel

« Cela fait énormément plaisir, c'était mon baptême du feu en Ligue 1, s'est réjoui le n°33 après la rencontre. On a fait un bon match. Après, il faudrait continuer sur ma lancée. C'est un rêve. Quand j'ai signé ici, c'était ça le but. Maintenant, je donnerais tout pour continuer... » « Il a été solide. Il a gagné beaucoup de duels, a quant à lui commenté Puel. Il a eu du mal à finir, c'est pour ça que je l'ai sorti. Il avait un peu de mal à lire les trajectoires sur la fin quand Lorient a utilisé un jeu plus direct. Mais il a été dans la lignée des matches amicaux où il était monté crescendo ». Avec 85% de passes réussies, 73% de duels gagnés et 9 ballons récupérés, les statistiques ont parlé pour Nadé et confirmé ses bonnes dispositions. Des dispositions qui ont convaincu Puel de miser sur lui. Si bien que le défenseur, en fin de contrat en juin 2022, s'est vu proposer une prolongation. Le début, pour lui, de sa deuxième vie chez les Verts ?

Nadé retour d'enfer

Bruno Irles : « Son prêt lui a fait beaucoup de bien »

Bruno Irles s'est fait une raison : il ne retrouvera pas Mickaël Nadé à QRM. « Il était très loin de l’équipe professionnelle stéphanoise quand je lui ai proposé de nous rejoindre en prêt, a confié le coach normand au Progrès. Son prêt lui a fait beaucoup de bien dans sa progression. En contrepartie, il a été important dans notre belle saison. S’il n’avait pas joué avec l’ASSE, lui et moi aurions été ravis de poursuivre ensemble. Mais il est bien mieux pour lui de pouvoir jouer en Ligue 1 dans son club formateur. Aujourd’hui il fait partie intégrante du projet de Claude Puel en Ligue 1 et j’en suis ravi ».

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS