Timothée Kolodziejczak
Timothée KolodziejczakCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

ASSE : le maintien, Puel, Khazri... les vérités de Kolo

Avant d'accueillir Clermont, Timothée Kolodziejczak se veut confiant, tout en étant bien conscient de l'urgence de la situation...

Zapping But! Football Club Le journal de l'AS Saint-Etienne : Peut-on croire en des jours meilleurs?

But ! : Timothée, comment avez-vous vécu ce match de la peur à Metz ?

Timothée KOLODZIEJCZAK : On a commencé le match en étant un peu craintifs, statiques, et on a concédé l'ouverture du score. C'est souvent le cas en ce moment et même depuis le début de la saison, et souvent sur des coup de pied arrêtés. Mais on est vite revenus grâce au superbe but de Wahbi. Derrière ça nous a libérés. On a bien joué, avec du mouvement, des occasions. On a fait une bonne deuxième mi-temps mais on n'a pas été assez réalistes. Et on a un peu manqué de réussite pour ramener les trois points.

 

On vous a pourtant sentis supérieurs aux Messins...

Je pense qu'on a fait un bon match. On a essayé de jouer au ballon. Mais il faut être plus tueur devant le but et plus solide dans notre surface.

 

« On va jouer un championnat à quatre ou cinq équipes »

 

Wahbi Khazri est épatant...

Il nous porte a bout de bras. Il met des buts importants. Et c’est un cadre du vestiaire.

 

Comment vivez-vous cette situation ?

On s'accroche. On ne lâche pas. On se donne à fond pour remonter au classement. Cela fait quelques journées qu'on est derniers. Ce n'est pas facile. Mais on sait que ça va finir par payer. On se bat pour ce club. C'est un club historique. On est derrière lui, derrière le staff.

 

Il faudra faire sans les supporters contre Clermont...

C'est comme ça. Ce sera à huis clos. Ce sera difficile. On va jouer un championnat à quatre ou cinq équipes. A nous de prendre des points contre nos prochains adversaires.

Pour résumer

"On s'accroche. On ne lâche pas. On se donne à fond pour remonter au classement. Cela fait quelques journées qu'on est derniers. Ce n'est pas facile. Mais on sait que ça va finir par payer. On se bat pour ce club. C'est un club historique. On est derrière lui, derrière le staff", a notamment confié Kolo.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS