ASSE : Le même mal frappe Hamouma et Bouanga
Bouanga et HamoumaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
Disette

ASSE : Le même mal frappe Hamouma et Bouanga

S'ils avaient réalisé un bon début de saison sur le plan statistique, Denis Bouanga et Romain Hamouma sont depuis en panne sèche. Les deux attaquants stéphanois sont encore restés muets à Dijon (0-0)...

Il faut remonter au 17 septembre dernier, et cette victoire historique contre l'Olympique de Marseille (2-0) au Vélodrome, pour retrouver la trace des derniers buts de Denis Bouanga (26 ans) et Romain Hamouma (33 ans). Depuis près de trois mois, les deux meilleurs buteurs stéphanois n'ont plus fait trembler les filets, symboles d'une attaque en perte totale de vitesse.

Lors des quatre premiers matches de championnat, les Verts avaient inscrit 2 buts à chaque rencontre. Un total de 8 buts en 4 matches, donc. Le calcul n'est pas difficile à faire... Après 13 journées, les hommes de Claude Puel en ont marqué 12. Soit seulement 4 buts inscrits en 9 rencontres. L'ASSE possède ainsi la troisième plus mauvaise attaque de Ligue 1, devançant seulement Dijon (8 buts inscrits, 20e de L1) et Nîmes (11 buts inscrits, 16e de L1). Une attaque qui, hors coups de pied arrêtés et csc, a inscrit son dernier but dans le jeu contre Nice (1-3), il y a deux mois, via Adil Aouchiche...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Bouanga : « Je dois la mettre au fond »

A Dijon (0-0), Bouanga et Hamouma n'ont une nouvelle fois pas su trouver la faille. Les deux meilleurs buteurs de la saison passée se sont mis quelques fois en évidence, sans réussite. À l'origine des premières actions stéphanoises par ses centres, puis par une volée à côté (17e), Hamouma s'est aussi signalé par une frappe hors cadre sur un long ballon de Kolodziejczak (66e). Mais le meilleur buteur stéphanois cette saison (3 buts) aurait pu être décisif deux minutes plus tard sur son très bon centre côté droit... s'il avait été converti par Bouanga, dont la reprise fut repoussée par le gardien dijonnais sur son poteau.

« Je dois la mettre au fond, a réagi le Gabonais après la rencontre. Il nous a manqué l'efficacité pour gagner. J'ai eu une grosse occasion. Je dois la mettre au fond. Je regrette. On aurait dû concrétiser. » S'il s'est montré incisif en seconde période, l'ancien nîmois a été moins en vue dans le premier acte. À l'image de ses dernières sorties. Le meilleur buteur des Verts la saison passée (12 buts toutes compétitions confondues) aurait pu toutefois espérer obtenir un pénalty après l'intervention musclée d'Ecuele Manga (41e), son coéquipier en sélection. En vain. Son compteur reste toujours bloqué à deux unités, lui qui avait marqué son premier but sur pénalty contre Strasbourg (2-0), puis le deuxième au stade vélodrome, bien servi dans la profondeur par Arnaud Nordin pour ajuster Steve Mandanda. Son unique but dans le jeu, cette saison.