Wahbi Khazri (ASSE)
Wahbi Khazri (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANTHOLOGIE

ASSE : le petit bijou de Khazri à Metz a laissé Pierre Ménès bouche bée

Le lob d’anthologie inscrit par Wahbi Khazri pour l’ASSE contre le FC Metz samedi lors de la 12e journée de Ligue 1 a été analysé par Pierre Ménès. Sans grandes envolées lyriques.

Zapping But! Football Club Le journal de l'AS Saint-Etienne : Peut-on croire en des jours meilleurs?

L’ASSE ne gagne toujours pas mais ne perd plus ! C’est l’enseignement à retenir depuis deux matches, accrochés contre le SCO d’Angers à Geoffroy-Guichard (2-2) puis hier à Metz (1-1). De défaite, il n’y en a donc pas eu en Lorraine puisque les hommes de Claude Puel ont réussi à prendre un point grâce à un lob d’anthologie de Wahbi Khazri (1-1).

« Ce Metz-Saint-Étienne a été d’un niveau étonnant, a commenté Pierre Ménès sur son blog. On a assisté à une première période de haute qualité avec beaucoup d’intensité et un niveau technique nettement supérieur au classement des deux équipes, à l’image de deux buts assez incroyables. Il y a d’abord eu le magnifique coup-franc de Boulaya dans la lunette, que Green n’a pu que toucher. Puis est venue l’inspiration géniale de Khazri, qui a récupéré le ballon dans sa propre surface avant d’enchaîner, à 65 mètres du but messin, une frappe lobée insensée qui a trompé Oukidja. »

Ce même Ménès émet toutefois un bémol pour les deux équipes au coup de sifflet final : l’absence de victoire, pourtant nécessaire dans cette lutte commune pour le maintien. « Malheureusement, la seconde période a été de moins bonne qualité, beaucoup plus approximative au niveau des transmissions notamment et les deux équipes se sont quittées sur un match nul équitable mais qui n’arrange évidemment personne », a-t-il conclu. L’ASSE tentera de se refaire dimanche en recevant Clermont (15h).

Pour résumer

Le lob d’anthologie inscrit par Wahbi Khazri pour l’ASSE contre le FC Metz samedi lors de la 12e journée de Ligue 1 a été analysé par le journaliste Pierre Ménès. Sans grandes envolées lyriques mais avec le plus grand respect.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert