ASSE - le rendez-vous de Didier Bigard : « Des mises au point rassurantes »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PERSPECTIVES

ASSE - le rendez-vous de Didier Bigard : « Des mises au point rassurantes »

Maintien en vue, Khazri qui flambe, vente du club... Didier Bigard évoque l'actu de l'ASSE.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Denis Bouanga

 « On ne va écrire que Claude Puel est en passe de remplir son objectif, parce que le maintien n’était pas inscrit comme tel dans le carnet de route du club. Sans tomber dans l’euphorie de certains dont Pierre Menes s’était fait le relais en septembre, on n’imaginait pas l’ASSE lutter pour éviter une place de barragiste. Après la victoire à Marseille, le consultant de Canal voyait l’ASSE capable de miser tranquillement entre la 10e et 5e place... « Le début de championnat est bon, voire très bon, c'est surtout le jeu qui intéressant». Il est vrai qu’en cette fin d’été Fofana était encore là et que l’affaire Ruffier dont notre confrère regrettait la gestion par Puel, laissait encore espérer une autre issue qu’un clash déstabilisant pour tout le monde.

Ajoutez un virus qui frappe trop souvent à la porte de l’Etrat, des blessures, des méformes, une défense remodelée et vacillante, une attaque déconstruite et défaillante, un milieu rajeuni et inconstant et vous aurez tous les ingrédients d’un glissement inquiétant. Mais tout va très vite dans le football. Deux victoires consécutives et voilà que Saint-Étienne peut encore faire le pari de finir dans la première partie du tableau. C’est important pour l’image et les finances.

Puel a-t-il trouvé une clé magique? Non, simplement un joueur clé qui a su se rendre indispensable comme il le qualifie lui-même. Wabhi Khazri n’a pas été simplement l’auteur d’un hat trick, il est le symbole d’un groupe dont son entraîneur affirme qu’il « a envie de vivre quelque chose de bien jusqu'à la fin de saison sans rien lâcher ».

Oubliées, les polémiques sur les cadres écartés, les oppositions entre générations, les jeunes discutés. Green a apporté un vent de fraîcheur dans une surface trop sujette aux coups de chaleur, Youssouf a marqué , Silva a joué. Puel aura beau jeu de rappeler que son travail est de faire progresser tout le monde, au delà même du terrain pour Abi, acteur d’une partie de foot, en salle mais hors des règles liées au Covid. « Charles sera sanctionné. Ça fait partie de l’apprentissage ».

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Chaque chose en son temps ». La vente, on en reparlera donc très vite

C’était une des petites histoires vertes de la semaine, ni la plus grave, ni la plus marquante. La vidéo raciste qui a visé Denis Bouanga est sans commune mesure. Mais le communiqué des Magic Fans «  Nous condamnons fermement ces propos » comme le message du kop Sud « Nous sommes noirs, nous sommes blancs, nous sommes jaunes, ensemble nous sommes l'ASSE » a rassuré sur les vraies valeurs stéphanoise si jamais quelqu’un en doutait. 

L’affaire a aussi rappelé l’importance sociétale du ballon à Saint-Etienne.  Le maire de la ville l’a lui même repris au bond en soutenant les groupes de supporters qui mettent la pression sur les deux actionnaires du club. Oubliée la confiance affichée jusque là dans le duo et Roland Romeyer « un homme qui porte les valeurs de la ville » (et qui avait soutenu la candidature de Gaël Perdriau).

Tout va très vite dans le foot et plus encore aux abords de Geoffroy-Guichard, Puel l’a vite compris. « Je remarque juste l’intérêt qu’il peut y avoir tout autour de ce club. L’intérêt pour moi, mes joueurs et le staff, c’est de rester concentrés. Il est important de garder les joueurs focus sur nos priorités. Chaque chose en son temps ». Cette dernière réflexion donne le droit de lire entre les lignes. On en reparlera très vite. »

Didier BIGARD