ASSE – Le rendez-vous de Didier Bigard : « Que valent les joueurs, que vaut le club ? »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – Le rendez-vous de Didier Bigard : « Que valent les joueurs, que vaut le club ? »

Plume historique du Progrès et suiveur de l'ASSE depuis de nombreuses années, Didier Bigard disserte sur le projet Claude Puel et son avenir.

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

« L´ASSE doit faire face à une certaine situation économique » a rappelé, plein de nuances, Claude Puel deux jours avant le déplacement à Marseille. A moins d’une semaine, surtout, de la fin du mercato. La politique du club étant un trading assumé il a ajouté avoir « bon espoir que beaucoup de nos joueurs vaudront plus cher dans quelques mois si on continue de construire avec eux, et tout le monde sera gagnant, le joueur, son entourage et le club ». Mais les talents de l’OM ont montré que le chemin est long, et remis en place les têtes retournées par les zéros avec lesquels jonglent agents... et parents.

Le coach de l’ASSE croit en son projet de bâtisseur, en témoigne le nombre de signatures de joueurs issus de la formation, et de prolongations de contrat, Green, Gourna, Moueffek, Fall, Sow, Nade « des forces vives ». Si la durée réelle des contrats est définie par les prochains mercatos, on en connaît qui devront être patients, ou pas trop gourmands. Avec trois points en quatre journées, les pousses vertes ont peu de raisons comptables de pavoiser. Qu’ils jettent un coup d’œil sur les notes attribuées par la presse après leur prestation marseillaise et celles de leurs adversaires.

On ne tirera pas plus sur une ambulance dont le chauffeur avancera qu’il ne véhicule pas des Mandanda, Kamara, Payet, Rongier. Eux disposent d’un van de luxe dans lequel sont montés Fuente, Gerson, Under, Guendouzi et il est conduit par un certain Mc Court qui n’a pas de soucis quand il passe à la pompe. Sans trop remuer le couteau dans les plaies que ne referme pas le duo Caiazzo - Romeyer, on rappèlera que l’ASSE n’a pas pu se faire prêter un de ses propres fruits, Saliba qui rayonne au Vélodrome.

100 millions de plus pour l’OM, 25 de moins pour l’ASSE

L’OM a un budget de 250 millions d’euros. C’est 100 millions de plus que la saison dernière. Banco donc pour Sampaoli tandis que Puel mise 70 millions, soit 25 de moins qu’en 2020. C’est certes encore le neuvième budget de la L1, mais en se remémorant les difficultés du précédent exercice, on reste inquiet. Timothée Kolodziejczak admet s’attendre à «une saison compliquée ». Et la raison est connue. A un confrère notant qu’il y a longtemps qu’il n’avait pas marqué, Kolo a souri en relevant qu’il serait bien surtout que les attaquants marquent. Lui a fait le job contre l’OM...

On comprend pourquoi il parle de maintien à obtenir le plus rapidement possible « Il faut être lucide » pour « ce groupe qui vit bien », (martèle Puel), mais trop tendre. C’est ce que doivent méditer les Camara, Neyou, Gourna et Aouchiche en revisionnant leur opposition à Guendouzi et Payet.

C’est aussi ce qui questionne vendeurs et repreneurs de l’ASSE. Comme écrit le 23 juin Roland Romeyer, en contacts avec Olivier Markarian, PDG de Markal a l’espoir de garder un pied dans la maison. Mais ce n’est pas ce qui fait hésiter Bernard Caiazzo dont l’entourage s’étonne de la mise sur la place publique de tractations supposées confidentielles. Les interrogations portent sur les moyens dont disposera le futur propriétaire. S’il a vendu sa société, Markal, Olivier Markarian apparaît plus comme un Romeyer bis que comme un Mc Court. Pour développer le club, il aura besoin d’associés (un Caiazzo bis) et de l’appui d’un fonds d’investissement avec le risque de se retrouver minoritaire à court terme. Le président du Conseil de surveillance n’a pas d’autres solutions que celui du Directoire. Il prospecte lui aussi du côté de gros investisseurs. La vraie question reste finalement celle du prix du club. Il est en adéquation avec celui de ses joueurs, et si on en croit Puel, il vaudrait donc plus cher dans quelques mois...

Le rendez-vous de Didier Bigard

Cette semaine, le rendez-vous de Didier Bigard traite de l'avenir de l'ASSE avec le projet Claude Puel ainsi que la vente à venir. L'occasion de se rappeler où se situent aujourd'hui les Verts sur la carte du football français...