ASSE : le rendez-vous de Didier Bigard : « Tant pis pour Galtier, tant mieux pour le jeu »
Mahdi CamaraCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

ASSE : le rendez-vous de Didier Bigard : « Tant pis pour Galtier, tant mieux pour le jeu »

Didier Bigard évoque la belle performance de l'ASSE dimanche dernier à Lille (0-0) et la belle fin de saison des Verts de Claude Puel, mais aussi la lutte pour le titre des Dogues de Christophe Galtier.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

« Certains supporters stéphanois seraient prêts à voir leur équipe chuter pour permettre à Christophe Galtier d’être champion avec Lille ». Cette réflexion d’un confrère aurait pu faire bondir Claude Puel, vendredi lors du point presse. Il y avait plus qu’un fond de vérité dans cette affirmation. Au delà de la volonté de faire plaisir à l’ancien coach des Verts, quelques uns espéraient jouer un mauvais tour aux Parisiens, en souvenir de la finale de la coupe de France et de l’expulsion de Loïc Perrin qu’ils n’ont toujours pas digérée. Plutôt que de se lancer dans une leçon, l’entraîneur forézien s’en est sorti par une pirouette « C’est normal que certains pensent ça, mais ils ne vont pas nous demander de faire exprès de perdre, je ne pense pas que ça aille jusque-là. Si nous gagnions et que Lille est champion, ils seront contents».

Il y avait pourtant sujet à débat, comme lorsque les ultras niçois ont déployé une banderole avant le déplacement des Azuréens au LOSC sur fond de rivalité avec Monaco: « Faites-nous plaisir par procuration, on veut Lille champion ». A l’heure où on espère retrouver le chemin des tribunes, de s’enflammer, on préfère prendre ces réflexions pour des boutades. On entend déjà suffisamment des observateurs douter après des résultats renversants, des arbitrages discutés, des tacles pas sanctionnés. Inutile d’en rajouter. On  se réjouit de voir Angers jouer le coup à fond à Marseille... et Saint-Étienne offrir une belle résistance au stade Pierre-Mauroy.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Fonte n’a jamais vu l’ASSE jouer comme ça. Vraiment?

« On ne voulait pas fausser le championnat » a résumé Timothée Kolodziejczak au micro de Canal. Tout est dit et s’il doit y avoir polémique sur le résultat, on préfère qu’elle ait pour origine la qualité du match des Stéphanois, leur combativité, leur solidarité et leur organisation. On préfère donc sourire à la réaction à chaud de José Fonte irrité: « C’est incroyable la façon dont Saint-Étienne a opéré ce soir. Je ne les ai jamais vus jouer comme ça ». Sans doute le Portugais n’a-t-il pas suivi leurs dernières prestations, y compris celle au Parc des Princes où ils ont été tout près de la même performance que face au leader. Claude Puel l’a relevé « On est dans la lignée de ce qu'on a fait sur tous les derniers matches... C'était un grand rendez-vous, on a été à la hauteur et on a parfois mis Lille en difficulté ».

Christophe Galtier l’a implicitement admis, plus lucide donc que son capitaine  « J’ai senti de la crispation, de la nervosité et je n’ai pas reconnu mon équipe en début de rencontre. On a fait un match très moyen ».

Les vrais amateurs de sport ne vont pas s’en plaindre, ni du final de ce championnat mis en évidence par Galette alors que Laurent Paganelli lui parlait du titre « Nous ne sommes (même) pas encore sûrs d’être en Champions league, c’est la réalité du football ».

C’est pour cela qu’on aime ce sport, ajouterons-nous, pour cela que les joueurs, techniciens et supporters se sont battus quand quelques grands de la finance plus que du ballon ont avancé leur projet de super League européenne. C’est cette incertitude qui fait vibrer les stades, cette part de rêve que d’autres tentent de contrôler, en profitant de toutes les failles du système. Ainsi quand l’OL saisit le CNOSF pour repousser la suspension de De Sciglio, donnant des idées au PSG pour permettre à Neymar et Kimpembe de disputer la finale de la Coupe. C’est légal, moral moins. Mais c’est une autre histoire, pas celle de ceux qui jouent le jeu. »

Didier BIGARD

Pour résumer

L'ASSE finit bien sa saison, Bigard s'en réjouit

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS