ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : « Une dynamique à garder, des promesses à tenir »
La joie des Verts contre Lorient (2-0)Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : « Une dynamique à garder, des promesses à tenir »

Didier Bigard revient sur les débuts victorieux de l'ASSE contre Lorient (2-0) et sur la performance de Romain Hamouma, auteur d'un doublé face aux Merlus.

« On ne va pas le faire parler, jamais nous n’aurions la justesse de son ton et les références de ses analyses. Mais Robert Herbin aurait sans doute été satisfait de ce premier match de l’ASSE et  pas seulement de la victoire. Content de voir Claude Puel faire confiance à des jeunes joueurs. Mais peut-être aurait-il aussi tempéré les enthousiasmes de la hauteur de sa sagesse, la même que celle de son palmarès dont Geoffroy-Guichard s’est souvenu le temps d’une minute de silence.

L’hommage, à lui-seul aurait mérité que le stade soit plein. Le virus n’a permis qu’à 3050 spectateurs de pénétrer dans ce stade de quarante-deux mille places, dont une occupée par Catherine Séguin. La nouvelle préfète de la Loire qui s’est déclarée dans le Progrès « ouverte au dialogue avec toutes les personnes de bonne volonté » a pu se rendre compte que les tribunes désertées, pourraient accueillir quelques milliers de fans en plus, à condition de réguler les flux en amont et de faire confiance aux groupes de supporters. L’occasion d’entamer enfin un vrai dialogue entre ultras responsables et autorités sans autoritarisme?

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Romain Hamouma, diable pour les Bretons

Cette fois, les Verts ont su se sublimer sans leur public, sans Magic et sans Green mais avec la baguette d’un diable. Cet été, on a beaucoup parlé de Romain Hamouma du côté de Lorient. Le Stéphanois, devenu ancien mais pas ex, a montré que les Bretons avaient raison de se pencher sur son talent. Tort de ne pas pousser plus loin.

Quand il est en pleine possession de ses moyens, « Il peut débloquer un match à tout moment » A8 si que s’en félicite Jessy Moulin qui n’a pas effectué sa relance au hasard sur l’ouverture du score. Le gardien comme le buteur ou le relais Arnaud Nordin, ont justifié les choix de Claude Puel. Pas étonnant si ce dernier a relevé la prestation des deux joueurs de champ, en allant a delà de leur efficacité offensive « Le premier défenseur, c'est l'attaquant. Quand on voit ce qu'ont fait Arnaud et Romain à la perte du ballon, cela a permis au milieu et à la défense de ne pas être débordés. Il faut que tous soient concernés par ces tâches défensives ». 

Une façon positive de rappeler quelques fondamentaux, plus efficace que de montrer du doigt ceux qui auraient failli. C’est du coaching comme le fait de rappeler Yann M’Vila, même si ce fut sur le banc. Et là, c’est Hamouma qui a la bonne analyse « Il y a une nouvelle dynamique avec le coach qui privilégie pas mal les jeunes qui ont un bon potentiel et ont faim. Mélangé avec quelques anciens qui apportent leur expérience, cela donne de bonnes choses ». 

Puel exigeant privilégie technique et intelligence de jeu

Le manager des Verts avait présenté sa méthode avant le coup d’envoi de la saison, dans une longue interview à France Football « Au fur et à mesure qu’on va rentrer dans la compétition, je serai amené à faire des choix et il y aura donc forcément un peu plus de tensions. Mais ça, c’est le quotidien d’une équipe et d’un club ». En lançant le ballon en direction des jeunes «On en découvre parfois sur lesquels on ne comptait pas forcément, mais dont le niveau s’avère intéressant et on se dit :Tiens, au fond, pourquoi pas? », il a redistribué les cartes après avoir constaté que « certains avaient un peu lâché durant le confinement et pris de la masse grasse ». C’est un reflet de son exigence, rappelée dimanche «Nous avons parfois manqué de gestion... J'attends toujours plus car je sais que ce groupe, à qui il faut laisser du temps, a un vrai potentiel et peut faire mieux par rapport à ce que je vois aux entraînements ».

Ce discours aussi aurait plu à Roby qui aurait peut-être plongé dans ses souvenirs pour mettre en garde l’équipe sur tout excès de confiance. Nous, on se contentera de rappeler qu’en 2017, les Stéphanois avaient débuté avec trois victoires avant de se mettre à galérer avec Garcia, parce que l’équipe manquait de talents. D’ailleurs Puel a déjà anticipé « Ce que je recherche toujours en priorité chez un joueur, c’est la technique et l’intelligence de jeu ». Cela lui permet de dire après le succès sur Lorient « Il y a une bonne dynamique et des promesses ». A garder et à tenir... »

Didier BIGARD