ASSE : Les Verts ne sont vraiment plus d'attaque !
Romain HamoumaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE : Les Verts ne sont vraiment plus d'attaque !

Lors de la défaite face au MHSC (0-1), l'ASSE a eu le plus grand mal à se montrer dangereuse offensivement. Des difficultés qui perdurent, et qu'il va falloir très vite rectifier lors des prochaines échéances...

0 tir cadré... La statistique peut faire peur, mais c'est une réalité. Avec cette nouvelle défaite contre Montpellier (0-1), les Verts restent sur une série de deux matches sans inscrire le moindre but. Pire, les hommes de Claude Puel n'ont marqué qu'une seule fois lors des cinq dernières rencontres. C'était face à Nice (1-3), avec un but d'Adil Aouchiche, sur un cadeau de Benitez, le gardien niçois... Dimanche dernier, l'ASSE a une nouvelle fois montré ses lacunes offensives contre le MHSC. Le trio d'attaque de départ formé par Hamouma, Khazri et Benkhedim n'est jamais parvenu à inquiéter Dimitry Bertaud, le portier (remplaçant) montpelliérain. Et si les changements opérés par Claude Puel en deuxième mi-temps ont amélioré l'animation offensive, ils n'ont pas pour autant changé la physionomie du match.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Benkhedim, pari perdu

Au coup d'envoi, c'était une surprise de voir Bilal Benkhedim démarrer la rencontre, au détriment notamment d'Aouchiche et Bouanga. Le jeune milieu offensif stéphanois (19 ans) n'avait jamais été titularisé cette saison. Il fallait remonter au 18 décembre 2019, et un 8e de finale de la Coupe de la ligue à Nîmes (2-1), où il avait d'ailleurs ouvert le score, pour le voir dans le onze de départ stéphanois. Trois jours plus tard, il avait été encore aligné d'entrée en championnat, à Strasbourg (1-2). Présent à deux reprises dans le groupe cette saison, le vainqueur de la Gambardella il y a 18 mois avait disputé 12 minutes de jeu face à Nice (1-3). Mais ses 59 minutes disputées dimanche dernier n'ont pas été une franche réussite. Face à un bloc compact, Benkhedim a montré qu'il était encore tendre. À l'instar de ses compères d'attaque, il n'est jamais parvenu à créer des décalages. Trop imprécis techniquement, à l'image de ses coups de pied arrêtés, il n'a pas marqué des points auprès de son entraîneur.

Khazri, Bouanga, Hamouma, tous aussi impuissants

Les Stéphanois n'ont jamais été dangereux en première mi-temps. Entré en jeu aux retours des vestiaires, Aouchiche a apporté ce liant qui manquait à l'équipe, Youssouf étant clairement passé à côté de son match. Et à l'heure de jeu, Denis Bouanga a remplacé Benkhedim. Ces deux entrées ont permis aux Verts de jouer un peu plus haut et de se montrer un peu plus menaçants. Mais sans jamais venir véritablement inquiéter Bertaud. Un déchet technique, illustré par trop de passes ratées et souvent à contre-temps, a empêché une continuité dans la construction offensive. Même si le Gabonais s'est montré remuant, il a échoué dans toutes ses initiatives. À l'image de son contrôle raté, sur un bon service de Romain Hamouma, alors qu'il partait seul au but... Aouchiche (66e), seul dans la zone de pénalty, a quant à lui envoyé le ballon au-dessus de la barre. Mais les occasions ont été bien trop rares pour espérer marquer...

Hamouma, capitaine en l'absence de Debuchy, s'est encore montré combattif. Mais il n'a jamais été mis dans de bonnes conditions pour tenter de faire la différence. Et à ses côtés, Whabi Khazri n'a pas été plus dangereux. Pour sa première titularisation de la saison, le Tunisien a essayé de sonner la révolte en seconde période, sans y parvenir. Remplacé par Charles Abi (70e), de retour de blessure, qui n'a rien eu à se mettre sous la dent. L'attaque stéphanoise reste sur deux matches sans le moindre tir cadré. Pas de quoi rassurer, évidemment, à l'heure d'aller disputer la première manche du derby contre Lyon, dimanche, au Groupama Stadium de Décines...