ASSE : les Verts vont prendre un gros risque avant Nîmes
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉPART

ASSE : les Verts vont prendre un gros risque avant Nîmes

L'ASSE a finalement autorisé Denis Bouanga a rejoindre la sélection du Gabon, avec qui il disputera deux rencontres la semaine prochaine. Avec les risques que cela comporte au niveau de la Covid-19.

Après la victoire de Nîmes (2-1) à Lille dimanche en fin d'après-midi, la zone rouge s'est un peu rapprochée pour l'ASSE, balayée par l'AS Monaco (0-4) vendredi. Les Verts, 16es, sont à quatre longueurs du FC Lorient (17e) et des Crocos (18e), à cinq du FC Nantes (19e). Dans quinze jours, ils se rendront aux Costières pour un match de la peur. Si les Gardois l'emportent, ils reviendront à un point… Pour cette partie, Claude Puel pourrait être privé d'un joueur majeur, même s'il traverse une saison difficile : Denis Bouanga.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Deux matches avec le Gabon

En effet, l'attaquant gabonais a été autorisé par le club à se rendre au Gabon afin d'y honorer son devoir d'international. On se souvient que, dans un premier temps, les clubs de L1 et de L2 avaient décidé conjointement de retenir leurs internationaux non-européens, afin qu'ils ne soit pas soumis à une semaine de confinement à leur retour sur le Vieux Continent et manquent ainsi la 31e journée. Mais après négociations, le gouvernement a accepté de lever cette obligation d'observer une semaine d'enfermement et les Africains, par exemple, peuvent aller disputer les éliminatoires de la CAN.

L'AS Saint-Etienne a annoncé hier soir que Denis Bouanga allait quitter le Forez cet lundi pour disputer deux matches avec son pays, "contre la RD Congo jeudi prochain avant d'affronter l'Angola, à Luanda, le lundi 29 mars", annonce le communiqué des Verts. Si ce n'est que justice que les internationaux africains puissent défendre les couleurs de leur nation comme les Européens, l'ASSE ne risque-t-elle pas de se mordre les doigts d'avoir laissé son joueur partir s'il revient avec la Covid-19 ? Car en cas de test positif, c'est quinze jours de compétition qu'il manquera !