ASSE : Loïc Perrin en sait plus sur les contours de sa future mission chez les Verts
Loïc Perrin (ex ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
RECONVERSION

ASSE : Loïc Perrin en sait plus sur les contours de sa future mission chez les Verts

L’ancien capitaine de l’ASSE Loïc Perrin (35 ans) en dit plus sur sa reconversion au sein du club forézien, après avoir demandé l’aval des dirigeants pour son rôle de consultant sur Téléfoot.

Loïc Perrin a réussi une partie de sa reconversion. Depuis le début de la saison, l’ancien capitaine de l’ASSE a pris sa retraite sportive et brille dans ses analyses en tant que consultant pour la chaîne Téléfoot. Avant de donner son feu vert à Mediapro, l’ancien défenseur des Verts avait pris le soin d’en avertir poliment les dirigeants du club forézien.

Voir AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Perrin a demandé l'aval de l'ASSE pour Téléfoot

« J’ai une reconversion qui est prévue au club, qui n’était pas automatique à l’arrêt de ma carrière. Je suis toujours en relations avec Roland Romeyer, que je dois à nouveau rencontrer prochainement. Quand Mediapro s’est présenté, ce n’était pas du tout prévu, mais j’ai trouvé que c’était une super opportunité pour moi de travailler comme consultant pour la chaîne Téléfoot. J’ai rencontré les présidents pour les avertir, pour savoir si éventuellement je pouvais faire les deux à terme. Ils m’ont donné leur accord. C’est pour ça que j’ai attaqué à Mediapro et qu’il est prévu qu’on se revoie pour retrouver un rôle au club. Au départ, ce sera surtout de l’observation », a-t-il affirmé sur le plateau de TL7.

 

« Je n’ai pas l’intention de passer les diplômes »

Ce même Perrin en a profité pour affiner ses envies à propos de sa future mission à l’ASSE. « Aujourd’hui, je n’ai pas forcément envie d’être sur le terrain. Après, les années passent, je peux changer d’avis. Peut-être qu’à un moment donné ça me manquera vraiment. Je n’ai pas l’intention pour l’instant de passer les diplômes, je pourrai peut-être le faire plus tard, a-t-il poursuivi. Pour l’instant ce n’est pas quelque chose qui m’attire. Directeur sportif, je pense que c’est plus ce qui me correspondrait. Après, je suis assez lucide, je sais qu’on ne devient pas directeur sportif comme ça du jour au lendemain. Ce n’est pas parce qu’on était joueur et qu’on a un certain nom qu’on nous ouvre les portes. Je sais très bien que c’est un autre métier et que pour ça il faut apprendre. »