ASSE, LOSC, RC Lens : Galtier a eu besoin d’un psy pour gérer ce joueur, il est sous le choc !
Nolan Roux (Nîmes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MALAISE

ASSE, LOSC, RC Lens : Galtier a eu besoin d’un psy pour gérer ce joueur, il est sous le choc !

Lorsqu’il était entraîneur principal de l’ASSE, Christophe Galtier semble avoir eu toutes les peines du monde à décrypter la personnalité de Nolan Roux (Nîmes, 33 ans).

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Mathieu Debuchy

Christophe Galtier est reconnu par une majorité d’observateurs comme l’un des meilleurs techniciens français officiant en L1. L’entraîneur du LOSC, en plus d’avoir réussi à redorer le blason du club nordiste après l’épisode Bielsa, lutte pour le titre avec l’OL et le PSG. Avant la confirmation, le Marseillais avait fait les beaux jours de l’ASSE, où il occupé le banc entre 2009 et 2017 en tant que coach principal.

Lors de ses deux dernières années de mandat, Galtier a côtoyé un certain Nolan Roux. Arrivé à sa demande chez les Verts, l’actuel attaquant de Nîmes ne faisait plus vraiment partie de ses plans lors des derniers mois de son règne sur le banc stéphanois. Selon la rumeur, il avait eu besoin d’un psy pour avoir des conseils sur une personnalité qui le rendait fou ! 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« Si j’avais su qu’il avait un souci, on en aurait discuté... »

« Je n’étais pas au courant ! Je n’ai jamais eu de problèmes avec mes entraîneurs. J’ignorais qu’on parle de moi dans un bouquin (ndlr, Bernard Lions) et je ne sais pas si qu’est écrit est vrai. Si c’est le cas, peut-être que Christophe aurait pu m’en parler, avoue Nolan Roux sur le site Poteaux Carrés. C’est la première fois que j’entends dire que j’ai rendu fou un entraîneur. Je n’ai jamais eu ce problème-là partout où je suis passé. Cette histoire m’interpelle un peu. Je ne comprends pas trop.

Peut-être que le coach attendait de moi quelque chose en particulier que j’ai mal compris. C’est possible. Je n’avais pas de souci particulier avec Christophe. Si j’avais su qu’il avait un souci, on en aurait discuté et ça aurait été facile à gérer. En tout cas je n’ai jamais eu dans ma carrière de problèmes de retard, d’assiduité, etc. Peut-être qu’inconsciemment dans certains matches il m’est arrivé de ne pas répondre à 100% à ses attentes. De là à ce que ça justifie de faire appel à un psy... »