ASSE, LOSC : Romeyer – Galtier, une histoire de gros sous derrière leur embrouille
Roland Romeyer - Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MONEY, MONEY, MONEY

ASSE, LOSC : Romeyer – Galtier, une histoire de gros sous derrière leur embrouille

Christophe Galtier (entraîneur du LOSC) ne parle plus à son ancien président Roland Romeyer (ASSE). La cause de cette brouille est désormais connue.

Zapping But! Football Club ASSE : l'hommage des Verts à Loïc Perrin

Parti de l'ASSE en 2017, Christophe Galtier n'est resté en bon terme qu'avec l'un de ses deux anciens présidents, Bernard Caïazzo. Le moins que l'on puisse dire c'est que le divorce avec Roland Romeyer a été très compliqué. Comme le rapporte Bernard Lions dans son livre « Derrière la porte verte », c'est le règlement à l'amiable de ce départ qui a laissé des traces.

Roland Romeyer ne voulait pas donner un euro à Christophe Galtier au moment de la résiliation de sa dernière année de contrat, c'est Bernard Caïazzo et Dominique Rocheteau qui avaient scellé l'accord, offrant au Marseillais de partir avec la moitié des sommes dûes (750 000€) via trois versements entre son départ, septembre-octobre 2017 et janvier 2018. A l'époque, Christophe Galtier – qui s'était défendu d'être « un homme d'argent » - laisse entendre qu'il ne récupèrera pas toutes les échéances s'il retrouve un club rapidement.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Les méthodes douteuses de Romeyer au grand jour

En décembre 2017, Christophe Galtier signe au LOSC. « Romeyer s’estime quitte. Ressortant la convention de séparation à l’amiable de son tiroir, il prend un stylo et annote dans la marge à l’encre verte « sauf si dans un nouveau club. » Et sans plus de façon, l’envoie à Galtier. Il s’agit bien sûr d’un faux. Mais le nouvel entraîneur de Lille ne se laisse pas faire », écrit Bernard Lions.

S'en suit un échange musclé entre Galtier et Romeyer : « Je n’ai jamais dit que je renoncerais au 3e versement si je retrouvais un club avant le 1er janvier. J’avais dit que si je retrouvais un club rapidement, je saurais quoi faire de la 3e échéance. Je l’ai dit à Bernard et en présence de Dominique. Il doit y avoir un malentendu sur le mot « rapidement ».  Je suis resté plus de 6 mois sans club », a fait savoir l'entraîneur des Dogues. « Je ne te payerai pas, tu entends ? Tu as bien compris ce que je te dis ? », poursuit énervé Romeyer. Réponse de Galtier : « J’aurais pu vous en faire cadeau. Mais avec ce que vous avez dit sur moi depuis que je suis parti, il n’en est pas question ». « T’es un sac à m... ! Un trou du c... ! », conclut Romeyer avant de raccrocher. C'est finalement Bernard Caïazzo qui débloquera la dernière échéance en février 2018.