ASSE – Mercato : Diony n'a remercié qu'un coach en quittant les Verts
Loïs DionyCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FLOP FLOP

ASSE – Mercato : Diony n'a remercié qu'un coach en quittant les Verts

S'il a glissé que Jean-Louis Gasset était « un super coach », Loïs Diony a surtout remercié Julien Sablé de l'avoir soutenu lors de ses trois saisons à l'ASSE...

Lors de sa présentation officielle à Angers, en fin de semaine dernière, Loïs Diony a dressé le bilan de ses trois ans à l'ASSE. « C'est une mayonnaise qui a mal tourné, a t-il expliqué. J'ai eu beaucoup de coaches en très peu de temps. Quand je suis arrivé, ce sont peut-être plus les dirigeants qui me voulaient que le coach. Garcia est parti au bout de trois mois, on n'a pas été terribles les six premiers mois. Après, j'ai peut-être aussi fait une erreur de partir en Angleterre. J'aurais peut-être dû rester pour tenter d'inverser la tendance. Mais, maintenant, c'est du passé. »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Je suis revanchard, par rapport à moi-même »

L'ancien dijonnais n'en veut à personne, si ce n'est à lui-même... « Je suis revanchard, pas par rapport à Saint-Étienne, mais par rapport à moi-même. Je dois remettre les choses au clair avec les gens qui ont pu penser que j'étais fini ou que je n'étais pas un bon joueur. Je sais ce que j'ai fait dans le passé, je connais mes qualités et elles n'ont pas disparu. Avec la confiance et des minutes de jeu, tout reviendra comme avant. »

« On a pris ça à la rigolade avec le groupe de lofteurs »

L'attaquant n'a pas caché qu'il avait vécu des moments compliqués ces derniers mois, en attendant de trouver un nouveau défi. « Mentalement, je n'ai pas très bien vécu les derniers mois, forcément. Mon accident est arrivé à deux jours de la reprise. Je me suis écarté un peu du groupe. Après, le coach avait fait ses choix. Ce n'était pas facile mais on a pris ça à la rigolade avec le groupe de lofteurs. Et à Diony d'ajouter, dans L'Equipe : « Quand tu regardes mes stats à Saint-Etienne, il faut dire la vérité, c'est un bilan nul ! Après, pour l'analyser, il faut creuser. Je n'ai jamais reçu d'amour de la part des coachs. Le seul avec lequel j'ai ressenti cela, c'est Julien Sablé. » « C'est un joueur qui n'a pas réussi à trouver son rythme de croisière ici. À un moment donné, il faut qu'il puisse s'exprimer et reprendre le cours de sa carrière », a quant à lui expliqué Claude Puel.