ASSE – Mercato : l'avenir de Claude Puel se dessine
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PERSPECTIVES

ASSE – Mercato : l'avenir de Claude Puel se dessine

Même si la saison de l'ASSE a été particulièrement difficile, Claude Puel devrait rester sur le banc des Verts la saison prochaine. Une prolongation est même évoquée.

Zapping But! Football Club ASSE : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Lorsqu'il avait remplacé Ghislain Printant à l'automne 2019, Claude Puel, qui avait imposé la venue de son ami Xavier Thuilot au poste de Directeur général, comptait s'inscrire sur la durée à l'ASSE. Un an et demi plus tard, Thuilot, démis de ses fonctions en janvier et remplacé par Jean-François Soucasse, n'est plus là, et le Castrais n'a plus qu'un an de contrat. Sa saison a été difficile. L'ancien monégasque n'a pas eu que le départ de Thuilot à avaler, mais aussi une autre couleuvre, énorme, avec le transfert de Wesley Fofana.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

La menace Bodmer

Selon L'Equipe, Mathieu Bodmer a bien été mandaté par des investisseurs étrangers (américains) désireux de racheter l'ASSE. L'ancien joueur, qui avait connu Claude Puel à Lille, Lyon et Nice, souhaiterait intronisé un autre coach si le projet venait à aboutir.

Le transfert de Fofana a été difficile à digérer, le départ de Thuilot aussi

L'ASSE avait alors débuté sa saison du bon pied, avec 3 victoires lors des trois premières journées dont un succès à Marseille (2-0). Puel se sera longtemps opposé au départ de son jeune défenseur, avant d'être contraint de l'accepter car la survie du club était en jeu. Mais malgré un transfert record (35 M€ + 5 M€ de bonus), la situation financière ne lui a pas permis de recruter lors des dernières heures du marché estival, si ce n'est le Grec Panagiotis Retsos (Leverkusen), en prêt. Une fin de Mercato marquée par l'échec des prêts de William Saliba (Arsenal) et Mbaye Niang (Rennes). Fortement perturbée par le Covid et les blessures, la saison de l'ASSE a viré au cauchemar pendant l'automne avec une série de 7 défaites consécutives qui a plongé l'équipe dans le bas du classement. Mais alors que la menace d'une relégation devenait de plus en plus sérieuse, les Verts, relancés notamment par le retour en forme de Wahbi Khazri, un temps écarté, ont redressé la barre pour sortir enfin de la zone rouge, notamment grâce à leur bon parcours à l'extérieur (7 victoires loin du Chaudron dont 5 en 2021).

Il s'entend bien avec Soucasse et Caiazzo le soutient

Maintien en poche, Puel aura tenu bon, y compris dans la gestion du cas Stéphane Ruffier, poussé vers la sortie manu militari l'hiver dernier. Les résultats, ses choix tactiques et sa gestion humaine lui ont valu de nombreuses critiques, médiatiques mais aussi en interne. Outre l'éviction de Thuilot, Puel a bien noté le silence assourdissant de ses présidents au plus fort de la tempête, un silence tout juste rompu par la sortie de Roland Romeyer à la TV égyptienne, vrai tournant dans le vrai-faux transfert de l'attaquant Mostafa Mohamed (Zamalek). Mais aujourd'hui, alors que le club est mis en vente, Puel sait qu'il peut compter sur le soutien sans failles de Bernard Caiazzo, très élogieux sur son travail en privé, et que Soucasse, appelé à prendre le relai de Romeyer, désireux de se retirer, l'apprécie aussi. Malgré des finances qui empêcheront encore le club d'être acteur sur le marché des prêts, le Castrais, qui a vu juste cet hiver avec le prêt de Pape Cissé (Olympiakos), beaucoup moins avec celui d'Anthony Modeste (Cologne), s'apprête à poursuivre l'aventure dans le Forez. Il aimerait prolonger mais la situation économique, la mise en vente du club et son salaire (225 000 € brut mensuels, record pour un entraîneur du club) ne jouent pas vraiment en sa faveur. Qu'il prolonge ou non, une nouvelle saison chez les Verts se profile pour lui, et on ne voit guère que deux possibilités pour que il n'honore pas sa dernière année de contrat : qu'un club étranger lui propose un challenge intéressant, lui qui rêverait d'Espagne, et une vente rapide de l'ASSE. Mais comme on semble encore loin de ce cas de figure là...

Pour résumer

Puel semble bien parti pour rester à l'ASSE

Laurent HESS
Article écrit par Laurent HESS