Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FINANCES

ASSE - Mercato : Romeyer enfin prêt à dépenser son petit trésor de guerre ?

Selon nos informations, la trésorerie est positive à l'ASSE. Pourtant, cela fait quelques années que les actionnaires rechignent à dépenser...

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 2 BKT

Souvenez-vous, c'était il y a un an... L'ASSE licenciait Claude Puel et Roland Romeyer annonçait un Mercato ambitieux en expliquant qu'il était prêt à dépenser en janvier l'argent que Claude Puel n'avait pas voulu dépenser pendant l'été... On sait ce qu'il advint, avec l'arrivée de 7 joueurs certes, mais aucune indemnité de transfert versée pour ce Mercato de la survie, raté en beauté, avec une relégation en L2 à la clé. Après être passée sans souci devant la DNCG en juin, l'ASSE n'a pas dépensé beaucoup non plus cet été et elle a enregistré plusieurs ventes, dont celles de Lucas Gourna-Douath, Denis Bouanga, Mahdi Camara ou encore Zaydou Youssouf, qui ont rapporté une vingtaine de millions d'Euros. L'ASSE a obtenu le feu vert de la DNCG pour recruter en janvier et Romeyer a à nouveau annoncé un Mercato ambitieux dans le communiqué publié par le club pour annoncer sa décision de maintenir sa confiance à Laurent Batlles et au triumvirat Soucasse-Rustem-Perrin. Mais cette annonce sera-t-elle suivie d'effets, cette fois-ci ?

Dans l'optique d'une vente, les actionnaires voudraient garder du cash-flow

La venue de Gaëtan Charbonnier, qui coutera près d'1 M€ sur 6 mois à l'ASSE en cas de maintien, pourrait être un indice... Selon nos informations, il y a de la trésorerie du côté de L'Etrat. Elle s'élèverait même à 25 M€. Grâce aux ventes de l'été, aux traites versées en avance sur les transferts de William Saliba et Wesley Fofana, au pourcentage perçu sur le transfert de Fofana à Chelsea, mais aussi grâce aux droits TV (8,5 M€) et à la prime à la relégation (7 M€). De là à imaginer que l'ASSE puise fortement dans ce trésor de guerre pour se renforcer cet hiver, il y a un pas, même si Romeyer aurait très peur d'une relégation en National... Il se murmure que le duo de présidents n'investit quasiment plus dans le sportif depuis quelque temps car il souhaite présenter un cash-flow disponible aux éventuels acquéreurs, dans l'optique de la vente du club, afin de le rendre plus attractif. Et de contre balancer les dettes. Des dettes qu'un article du Monde avait évoquées en s'appuyant sur l'expertise comptable réalisée par le cabinet Financial, mandaté l'an dernier par Olivier Markarian. Financial avait relevé que la cession de joueurs avait dégagé une plus-value nette de 45,4 M€ sur l’exercice 2020-2021, une surévaluation des joueurs de l'ordre de 13M€. Et estimé le « risque » lié aux différents litiges en cours à 10M€, avec le licenciement de Claude Puel et ceux de Ghislain Printant et Stéphane Ruffier. Des dettes qui comprennent aussi les prêts bancaires à solder.

Pour résumer

Il se murmure que le duo de présidents n'investit quasiment plus dans le sportif depuis quelque temps car il souhaite présenter un cash-flow disponible aux éventuels acquéreurs, dans l'optique de la vente du club, afin de le rendre plus attractif. Et de contre balancer les dettes. Mais la situation est telle, chez les Verts, que des efforts pourraient être consentis cet hiver.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.