ASSE – OGC Nice (1-3) : Retsos, Aouchiche, Bouanga... Les leçons de la décevante défaite des Verts
Amine Gouiri face à l'ASSECredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

ASSE – OGC Nice (1-3) : Retsos, Aouchiche, Bouanga... Les leçons de la décevante défaite des Verts

L'ASSE, plombée par ne première période ratée, a concédé une nouvelle défaite sur sa pelouse face à l'OGC Nice (1-3).

La rébellion n'a pas suffi pour rattraper le cauchemar

Difficile de trouver la cohérence entre les deux périodes offertes par l'ASSE lors de cette rencontre. En première période, les hommes de Claude Puel ont été en dessous de tout. Dans l'engagement, dans l'envie, dans le déchet technique avec des erreurs grossières. Mais les Verts, sans doute boostés par le discours du coach à la pause et les nombreux changements, ont eu le mérite de relever la tête après la pause. Aouchiche a égalisé, Hamouma a tenté de sonner la révolte mais celle-ci a finalement été insuffisante. Se relever après une entame de match si catastrophique était une mission quasiment impossible.

Retsos, une vraie bonne pioche ?

Pour pallier le départ de Wesley Fofana à Leicester, l'ASSE a tenté un pari avec l'international espoir grec Panayiotis Retsos. Sa première comme titulaire était donc attendue, et le défenseur a montré des qualités très prometteuses. Précieux dans ses interventions, Retsos semble aussi à l'aise dans la gestion des duels que dans la relance, avec une certaine facilité technique qui pourrait s'avérer utile. En prime, Retsos sait ajouter sa dose de vice comme la gestion d'un duel rugueux avec Dante en fin de match. De quoi dessiner une belle pioche ?

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'ASSE

Aouchiche a tenté de sonner le réveil

Dans le 3-4-1-2 aligné par Claude Puel au coup d'envoi, Adil Aouchiche était attendu dans une position plus axiale que depuis le début de saison. En première période, dans la lignée de ses partenaires, l'ancien milieu offensif du PSG a eu du mal à se situer. Au retour des vestiaires, Aouchiche a décidé de se rebeller comme l'ensemble de ses partenaires. Beaucoup plus volontaire pour prendre en main le jeu stéphanois, le meneur de jeu a été récompensé par son deuxième but de la saison. Mais cela s'est avéré insuffisant.

Un problème Bouanga caché dans la compo ?

Claude Puel a pris un pari surprenant dans sa composition d'équipe. Malgré de nombreux absents, le technicien stéphanois s'est permis de laisser Denis Bouanga sur le banc. Un choix difficile à interpréter même si Canal Plus a donné un début de réponse. « Bouanga est considéré un peu en méforme par son coach actuellement », a révélé la chaîne cryptée. S'il est entré en jeu à la pause sans vraiment se mettre en évidence, l'attaquant des Verts semble n'avoir pas totalement la confiance de Claude Puel...