ASSE - OL (1-1) : ce qu'il faut retenir du derby chez les Verts
par Benjamin Danet
Derby

ASSE - OL (1-1) : ce qu'il faut retenir du derby chez les Verts

L'ASSE accueillait ce soir l'OL dans son antre de Geoffroy-Guichard à l'occasion du traditionnel derby. Au terme des 90 minutes, et du match nul des Verts sur le score de 1-1, voici ce qu'il faut retenir côté stéphanois.

Zapping But! Football Club ASSE : l'hommage des Verts à Loïc Perrin

Ne pas marquer sur ses temps forts...

Bien longtemps, et c'est une évidence, que les supporters de l'ASSE n'avaient pas vu autant d'occasions pour leurs joueurs. Paradoxalement, ce fut face à un gros, un supposé cador de la Ligue 1 et peu importe qu'il s'appelle l'OL. Avec Ryad Boudebouz aux commandes du jeu, mis au placard depuis des mois et relancé en qualité de titulaire, les V verts ont eu de vraies situations pour ouvrir le score. Dès la 9e minute, sur une frappe lourde de Nordin, mal repoussée par Lopes (9e), et que Khazri smashait sur le poteau gauche du gardien lyonnais alors que le but était vide. Ce même Khazri qui, pour un genou, était signalé hors-jeu sur une sublime offrande de Boudebouz, alors qu'il se devait d'attendre. Les joueurs de Puel, et on pense notamment à Bouanga et Nordin, n'ont pas toujours été heureux dans tous leurs choix aux abords de la surface adverse. Manque de technique, ou de lucidité, seule certitude, l'ASSE pouvait revenir au vestiaire avec un but au compteur. Considération similaire, bien entendu, au retour du vestiaire avec Denis Bouanga, seul face à Lopes (56e) et qui perdait son duel, ou encore Gourna-Douath qui, lui, trouvait la transversale de Pollersbeck (76e), remplaçant de Lopes exclu juste auparavant pour une main en dehors de la surface. 

L'énorme match d'Etienne Green

C'était son tout premier derby ce soir et il devrait s'en souvenir. Pas pour le résultat, bien entendu, mais pour l'ambiance et son match. Exceptionnel. Si c'est Timothée Kolodziejczak qui a sauvé les siens face à Paqueta (12e), en contrant le Brésilien, le jeune portier stéphanois a ensuite pris les choses en main. Exceptionnel, tout d'abord, sur une demi vallée d(Aouar (19e) en détournant avec sa main gauche ferme. Bel arrêt, également, sur une frappe lointaine de Caqueret (24e), ainsi, pour conclure le premier acte, qu'une parade main gauche face à Aouar de la tête (35e). Green s'est incliné, logiquement, sur une frappe du milieu de terrain lyonnais (42e, 0-1), alors que ce dernier avait trop de liberté aux vingt mètres face à Moukoudi. Le portier des Verts a poursuivi son sans-faute en seconde période avec, notamment, des sorties pleines d'a-propos, et notamment face à Aouar, au pied (71e).

Les erreurs techniques se paient cash

L'OL, sans l'aide de la VAR et de l'annulation du but de Shaqiri, aurait dû mener 2-0 à la pause.Un break rendu possible par une énième perte de balle au milieu de terrain de la part des Stéphanois. Si les Verts ont fourni une solide prestation, et prouvé à leurs supporters qu'ils ne lâchaient rien, on a également vu la différence technique avec l'OL. Un monde d'écart. A la moindre erreur, les Lyonnais pouvaient les punir. A la moindre erreur, ou suite à un mauvais placement, les Lyonnais faisaient la différence. Heureusement et à force d'abnégation et de volonté, les joueurs de Puel ont obtenu un pénalty en toute fin de match, transformé par Khazri (1-1, 93e). 

Pour résumer

L'ASSE accueillait ce soir l'OL dans son antre de Geoffroy-Guichard à l'occasion du traditionnel derby. Au terme des 90 minutes, et du match nul des Verts sur le score de 1-1, voici ce qu'il faut retenir côté stéphanois.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet