Claude Puel
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
MICRO-TROTTOIR

ASSE - OL : Puel fragilisé avant le derby, info ou intox ?

« Après le départ de Xavier Thuilot, Claude Puel est-il fragilisé ? L'imaginez-vous partir ? » : telles sont les questions de notre micro-trottoir de la semaine à l'ASSE...

Victor, Domancy :

« Il est vrai que le départ de Thuilot peut paraître surprenant quand on sait à quel point Puel comptait sur lui pour son projet. C'est donc un coup dur, d'autant plus que Romeyer affirme son intention de reprendre un peu la main sur la situation. Puel peut être fragilisé, dans le sens où il ne semble plus avoir les pleins pouvoirs. Maintenant, je ne crois pas que ce soit son genre de quitter le navire en milieu de saison. Il est pleinement conscient de la situation du club. Le groupe est composé de jeunes prometteurs qu'il pourra faire grandir, et ce challenge semble continuer à le motiver malgré les tensions en interne. »

Georges, Saint-Étienne :

« C'était quoi exactement la fonction de Thuilot ? Je le dis sur le ton de l'humour. Mais plus sérieusement, quelle influence a-t-il eue sur le club ? Je me pose la question. Quant à Puel, s'il part, ce serait un échec cuisant pour la direction. Il ne faut pas oublier qu'il est arrivé à l'ASSE pour bâtir un projet sur du long terme. Et si on ne lui laisse pas de temps, c'est sûr qu'il ne réussira pas ce qu'il souhaite mettre en place... »

Guillaume, Charmeil :

« Ce départ n'est pas un bon point, surtout pour Puel. Les résultats ne lui sont pas favorables. C'est à se demander comment il va trouver les solutions pour nous sortir de cette galère ! Après, je ne le vois pas partir pour le moment. Le club lui a fait confiance et toput le monde semble avoir conscience que son projet va mettre deux ou trois saisons pour se réaliser. Mais il nous faut des victoires, et très rapidement ! »

Romain, Le Puy-en-Velay :

« Je pense qu'il n'y aura pas de changement d'entraîneur avant la fin de la saison. Financièrement, l'ASSE ne peut pas se séparer de Claude Puel. D'ailleurs, pour nous, ce ne serait pas une bonne chose qu'il s'en aille. »

Audrey, Sennecey-le-Grand :

« Le départ de Thuilot va peut-être le fragiliser, mais honnêtement je ne sais pas trop quoi en penser. De nombreux supporters aimeraient voir Puel partir. À l'inverse, certains pensent qu'il va parvenir à construire son projet sur la durée. Personnellement, je pense que le Mercato hivernal va être très important pour son avenir. Le club va devoir lui donner les moyens pour recruter un buteur et un défenseur central. »

Killian, Saint-Étienne :

« Bien évidemment, car Xavier Thuilot le soutenait dans son projet. J'espère vraiment que ce départ influera le moins possible sur les résultats, parce que la priorité est là. J'espère aussi que Puel restera. Malheureusement, j'ai bien peur qu'il quitte le club à la fin de la saison. »

Alexandre, Saint-Laurent-du-Pape :

« C'est certain qu'il est fragilisé ! C'était son bras droit, son ami, avec qui il souhaitait travailler lors des prochaines saisons à l'ASSE. Clairement, ce départ signifie une chose : Romeyer est de retour. Et il était temps... On ne s'en rend pas vraiment compte j'ai l'impression, parce que l'on n'est pas lanterne rouge, mais on joue encore le maintien cette saison. C'est inquiétant. La situation devient de plus en plus préoccupante. Tout le monde s'accorde à dire que Puel est intouchable car financièrement, c'est impossible pour le club de le limoger. Conclusion : si on continue de dégringoler au classement, il sera toujours là ? Mais où va-t-on ? Son projet ne tient pas debout de toute façon. Construire sur le long terme, ce n'est pas possible dans le foot actuel et encore plus dans les conditions économiques actuelles. Dès qu'un jeune est bon, il part... Il n'est donc pas possible d'adopter une telle politique. Il va vraiment falloir songer à le remplacer, et même avant la fin de la saison s'il le faut. Parce que là, j'ai peur qu'on aille droit dans le mur. »

 

Pour résumer

L'ASSE de Puel va-t-elle profiter du derby contre l'OL pour se relancer, dimanche ?

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS