ASSE : « Pas de raisons d'avoir peur du Stade Rennais »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
LA CHRONIQUE DE LOÏC CHAVERIAT

ASSE : « Pas de raisons d'avoir peur du Stade Rennais »

Pour l'ancien stéphanois Loïc Chavériat, le match nul sur la pelouse du FC Nantes (2-2) ne gâche pas pour autant le début de saison de l'ASSE.

« Pour la première fois de la saison, Saint-Etienne a partagé les points à Nantes (2-2). Malgré tout, je ne vois pas ce résultat comme un coup de frein. Certes, l'équipe menait 2-0 et s'est fait reprendre sur la fin mais dans l'ensemble, c'est très encourageant. Il ne faut pas oublier que l'ASSE a fini avec un onze très très très jeune. Je ne suis pas inquiet. N'oublions pas que quelques jours plus tôt, l'ASSE sortait d'une première victoire à Marseille (2-0) depuis 41 ans.

Pour revenir sur le match du Vélodrome, l'exploit des Verts ne m'a pas du tout surpris. Au contraire. Sainté sortait de deux belles victoires pour se mettre en confiance. C'était le meilleur moment pour jouer l'OM. Trois jours seulement après leur victoire à Paris. Les Marseillais étaient sur un nuage et pour eux, le championnat était fini. Mais si Marseille avait la tête ailleurs, c'est surtout Sainté qui a fait un grand match Il fallait bien que cette série noire au Vélodrome prenne fin un jour...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Il n'y a presque que des satisfactions »

Dans cette équipe, Adil Aouchiche s'intègre, Yvan Neyou est une bonne surprise, Yvann Maçon se révèle à gauche... En ce moment, il y a beaucoup plus de satisfactions que de difficultés. D'ailleurs, il n'y a presque que des satisfactions. Après, il y a eu quelques blessures ces derniers jours entre Abi, Debuchy, Fofana et Neyou mais les jeunes qui rentrent font du bon boulot. Peut-être qu'il y a un manque d'expérience. Mais dans cette saison post-Covid, c'est sans doute le meilleur moment pour faire éclore des jeunes. Là, ils jouent dans des stades quasiment vides, avec moins de pression. Devant 40 000 personnes, certains pourraient avoir la boule au ventre. Devant 1 000 ou 5 000, il n'y a pas les mêmes attentes. On va dire que, pour eux, ce début de saison sans public est un mal pour un bien même si ça reste très dommage de vivre un football sans supporters quand on est premier au classement.

« Peut être qu'il manquera d'un peu d'expérience au milieu »

Saint-Etienne n'a plus aujourd'hui un effectif pléthorique. Il s'appuie sur ses jeunes, les place parfois à des postes qui ne sont pas les leurs. C'est la politique du club. On verra par la suite et notamment au mois de décembre s'il ne manque pas d'un peu d'expérience pour être ambitieux. Aujourd'hui, avec la fougue de la jeunesse est un atout. Une fougue qui est bien encadrée par les quelques tauliers que sont Romain Hamouma ou Denis Bouanga. A mon sens, l'ASSE manquera peut-être d'un peu d'expérience dans le cœur du jeu. Quelqu'un pour tenir le ballon dans les coups de chaud et harceler le porteur sans faire de fautes. Ce qu'il a manqué à Nantes pour tenir le résultat. Est-ce que ce sera un vide au fur et à mesure de la saison ? Ça, seul l'avenir nous le dira...

Avec 10 points en quatre matches, l'ASSE réalise un grand début de saison. Maintenant il va falloir affronter le Stade Rennais et le RC Lens, deux équipes en forme. Samedi, ce sera déjà un bon test face au co-leader. Il n'y a pas de raisons d'avoir peur même si Rennes joue les premiers rôles depuis quelques années et la nomination de Julien Stéphan. Pour moi, samedi, c'est surtout à Rennes de s'inquiéter de venir à Geoffroy-Guichard. Pas à Sainté de redouter les Bretons. Les Verts doivent s'appuyer sur la confiance qui est leur actuellement. Sans excès bien sûr. Vu l'âge moyen de son effectif, Claude Puel devra être vigilant là-dessus. »