Jean-François Soucasse (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
RÉUNION DE CRISE

ASSE : pourquoi les Verts freinent les départs communs de Batlles et Soucasse

Auteurs d’un début de saison bien en dessous des attentes fixées par la direction de l’AS Saint-Étienne cet été, les Verts accusent le coup et inquiètent au plus haut point à la trêve internationale. Qui en fera les frais ?

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 2 BKT

La sonnette d’alarme est enfin tirée à l’ASSE. D’après L’Équipe, les dirigeants du club ligérien s’activent pour redresser la barre après un début de saison calamiteux. Ainsi, Roland Romeyer tiendra une réunion de crise en milieu de matinée en compagnie de Jean-François Soucasse (président exécutif), Loïc Perrin (coordinateur sportif), Samuel Rustem (directeur général adjoint en charge des activités sportives) mais aussi Laurent Batlles (coach).

« Envisagée dans un premier temps hier, cette réunion de la dernière chance débutera à 10h, explique Bernard Lions. Le fait qu’elle ait été ordonnée par Romeyer confirme son retour effectif à son poste de président du directoire de l’ASSE. Le fait que Batlles ne soit pas le seul convoqué laisserait également à penser que son sort n’est pas encore tranché. Il s’agissait de la tendance hier. »

Podcast Men's Up Life
 

Un coût exorbitant pour l'ASSE ?

Et pour cause : il n’y a pas d’urgence au niveau calendaire puisque les Verts ne rejoueront pas avant le 26 décembre et un déplacement à Annecy, pour le compte de la 16e journée. Malgré tout, Romeyer ne devrait pas laisser les choses en l’état mais un licenciement de Batlles ou du fusible Soucasse pourrait-il être acté ? A priori non, puisque les actionnaires se heurteraient à l’obstacle financier. Éjecter leur président exécutif et leur entraîneur en même temps aurait un coût. Batlles émarge à 35 000 € brut mensuels. Quant à Soucasse, aux émoluments inférieurs (25 000 €), il disposerait d’un parachute doré estimé à 600 000 €. De plus, l’ancien Toulousain se révèle être un coriace négociateur...

Pour résumer

Auteurs d’un début de saison bien en dessous des attentes fixées par la direction de l’AS Saint-Étienne cet été, les Verts accusent le coup et inquiètent au plus haut point à la trêve internationale. Qui en fera les frais ?

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.